Menu

Hana San, à la manière japonaise


           



Marque de prêt-à-porter féminin dédiée à la chemise et au coton, Hana San revendique une identité inspirée par l’art de vivre japonais. Un parti pris stylistique et qualitatif qui se traduit par la croissance continue de ses points de vente en France et à l’international.

« La chemise et le coton », c’est autour de ce concept que la marque marseillaise d’inspiration japonaise, Hana San décline ses créations. Depuis 3 ans, sa fondatrice Carine Melkonian, forte de son expérience dans le prêt-à-porter a renouvelé les standards de la chemise. Structurée, armurée, tissée, brodée, ajourée voire plissée, chaque modèle en coton ou autres matières aux fibres naturelles, se distingue par le travail de la coupe et un sens du détail omniprésent. L’occasion pour sa créatrice, inspirée par la culture et l’art de vivre nippon, de faire rimer sérénité et modernité. Fabriquées principalement au Portugal, ses collections de 25 références à ses débuts en comptent maintenant 45. Ce qui représente un volume d’environ 8000 pièces par saison Avec la volonté de maitriser une croissance exponentielle Carine Melkonian a choisi d’avancer par étape, d’élargir petit à petit ses circuits de distribution. Elle compte déjà 200 points de vente, 60 % en France et 40 % à l’international, dont une forte proportion en Allemagne et en Belgique. En Suisse, elle est distribuée en exclusivité par le grand magasin, le Bon Génie. La prospection aux Etats-Unis a démarré et celle en Scandinavie se profile ainsi qu’un maillage renforcé de sa présence de l’hexagone. Ses atouts ? « Garder les pieds sur terre, construire une collection avec des points d’ancrage, rester dans la réalité du marché », reconnait Carine Melkonian. Intemporelles et haut de gamme, ces chemises, blouses, depuis peu robes chemise, séduisent une clientèle large attachée à la qualité de chaque modèle. Une communication choisie sur les réseaux sociaux ainsi que 4 shootings par saison contribuent à asseoir la notoriété d’Hana San qui, pour cet hiver, va déployer son talent sur quelques pièces en maille et autres gilets en crêpe destinés à « habiller » la chemise. Signe des temps, la jeune structure sait trouver en externe les compétences en matière de marketing, e-commerce, gestion commerciale et logistique, nécessaires à son développement. Une stratégie positive, son chiffre d’affaires de 350 000 euros en 2017 a grimpé à 750 000 euros l’année dernière avant de passer la barre du million d’euros en 2019.

FB

Photo Carine Melkonian, créatrice de la marque Hana San

fberthet


Rédigé par fberthet, le Mercredi 10 Avril 2019 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter