Menu

High Co conforte la digitalisation de ses solutions marketing


           



Avec à sa tête Cécile Collina-Hue et Céline Dargent, le groupe aixois maintient sa croissance tout en poursuivant l’adaptation de son offre aux évolutions du commerce et des consommateurs.

Quand une offre promotionnelle vous convainc de vous rendre dans un magasin, quand elle vous est proposée à l’intérieur d’un point de vente, il y a peut-être High Co derrière. Implanté à Aix-en-Provence, le groupe fondé par Frédéric Chevalier, Richard Caillat et Didier Chabassieu travaille pour la grande distribution et les marques sur ces solutions de marketing dites « drive to store » ou « in store » qui incitent à consommer. A l’origine, les coupons de réduction papier ont participé à son essor. Aujourd’hui, s’ils existent encore, leurs déclinaisons digitales multiples consolident sa croissance et ses résultats. Les émissions de coupons digitaux de High Co ont progressé de 33%, les « push SMS » de 17%... « En France, 55% de notre marge brute de 82,24 millions d’euros proviennent désormais du digital, confie Cécile Collina-Hue, présidente du directoire. Au Bénélux, l’évolution n’est pas aussi favorable, puisqu’il ne représente que 27% en raison d’un e-commerce alimentaire peu développé. Mais nous avons tenu notre promesse d’atteindre la moitié de notre marge brute en digital sur l’ensemble de nos activités, avec 50,2%, en progression de 4,1% en 2017 ».

Meilleure connaissance du consommateur

Employant plus de 700 collaborateurs en France et à l’international (Belgique, Italie, Espagne…), High Co a amélioré l’an dernier ses résultats. « Nous enregistrons des performances financières solides, poursuit la dirigeante. Nous parvenons à initier pour nos clients la bonne offre au bon moment et au bon endroit sur le bon canal. La collecte, l’analyse et l’utilisation pertinente des données collectées devient notre axe stratégique prioritaire avec l’évolution digitale ». Fin décembre, High Co a ainsi acquis une base de données de près de 9 millions de cartes de fidélité de différentes enseignes alimentaires. Cette intégration lui permet d’élaborer des solutions toujours plus personnalisées, au gré d’algorithmes de plus en plus intelligents. Un impératif car le profil de la grande distribution change avec l’expansion de magasins de proximité au cœur des villes ou du drive, mais aussi l’encadrement plus strict des offres promotionnelles. « Avant, le distributeur décidait. Aujourd’hui, le consommateur reprend la main grâce au digital, parce qu’il donne son avis sur une enseigne ou un produit, influence sa communauté… Soigner l’expérience client, renforcer sa connivence avec lui devient indispensable » explique Céline Dargent, directrice de la communication et membre du directoire.

Changement de modèles

Allier des offres physiques et digitales pour proposer une gamme « phygitale » homogène, High Co ne cesse de s’y atteler pour Géant, Franprix, Carrefour, Auchan, Intermarché, Coca Cola, Nissan, But, Monoprix, Leader Price… « Selon les connaissances accumulées par le moteur de recommandations, les applications développées et les paramétrages opérés, vous pouvez être destinataire dès l’entrée dans le magasin d’offres qui ne correspondent qu’à vous » assure Céline Dargent, persuadée que ce ciblage pointu atténuera chez le consommateur le sentiment d’une approche marketing trop intrusive. A ses yeux, la RGPD* ne constituera ni un frein, ni une contrainte. « Nous nous y préparons depuis longtemps. Elle obligera les utilisateurs de données à bien vérifier qu’elles sont autorisées ». En 2018, High Co accompagnera les mutations de modèles de ses clients. Il annonce une activité et une rentabilité opérationnelle à la hausse. « Nous avons démontré au fil des années notre capacité d’adaptation. Que High Co demeure toujours une référence était un vrai challenge. Avoir réussi reste en soi un véritable exploit » se réjouit Richard Caillat, président du conseil de surveillance, en saluant le travail accompli par les deux dirigeantes depuis l’automne dernier.

*Règlement général sur la protection des données qui entre en vigueur le 25 mai 2018.

Jean-Christophe Barla

photo (JC Barla): Cécile Collina-Hue et Céline Dargent ont pris les rênes en 2017.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Jeudi 29 Mars 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter