Menu

I Love My Com garde le cap


           

Spécialisée dans les objets publicitaires personnalisés, la société marseillaise I Love My Com, malgré l'impact de la crise, mise sur l’avenir et repositionne ses circuits de fabrication.


David et Eric Sportès, fondateurs d'I Love My Com
David et Eric Sportès, fondateurs d'I Love My Com
Cadeaux d’affaires personnalisés, goodies et objets publicitaires sur mesure, l’entreprise, I Love My Com créée il y 25 ans par Eric et David Sportès est spécialisée dans la publicité par l’objet et le textile pour les entreprises. Elle s'adresse des TPE aux grands groupes, en passant par les comités d’entreprise et les associations. « Nous accompagnons nos clients dans leur campagne de communication par l’objet. Notre savoir-faire en marketing produits nous permet de répondre aux besoins et aux attentes de chacun en fonction des budget et de leur délais. Ce peut-être des tote bags aux stylos en passant par les écouteurs, enceintes etc, très en vogue au vu de l’explosion des nouvelles technologies…" Opérant dans la France entière pour plus de 1500 clients, la société subit le contrecoup de la crise. Impacté par le coup d’arrêt porté à l’évènementiel ainsi qu’aux manifestations telles que salons, séminaires ou team buildings, les cadeaux d’entreprise se sont vus réduits drastiquement.  « En revanche, dans certains secteurs comme le bâtiment, l’agroalimentaire, la santé, la communication est accrue ». Malgré une baisse du chiffre d’affaires affiché à 2,1 millions d’euros en 2020 contre 3,2 millions d’euros en 2019 et un allégement de la masse salariale, la société maintient le cap.  Spécificité de 2020, 20 % du chiffre s’est reporté sur des masques chirurgicaux » reprend David Sportès. En ce moment, la tendance porte sur des produits « Eco responsables. "C’est un axe que nous exploitons depuis 5/6 ans mais cette année les entreprises y sont particulièrement sensibles ». Beaucoup sont d’ailleurs engagés dans un processus de labellisation ou de certification. "De notre côté, nous avons aussi obtenu le label Ecovadis, sollicité par certains de nos clients comme Total, Ricard, Crédit Agricole...". Ce que la crise a changé ? I Love My Com a revu ses sources d’approvisionnement. La fabrication en Chine et plus généralement en Asie de 95 % des produits est en train d’évoluer en raison des délais, des coûts de transport etc… « La solution passe par un repositionnement en Europe et en France sauf pour les produits high tech. Un sac shopping en coton revient deux fois plus cher mais repose sur une traçablité assurée de A jusqu’à Z. Autre tendance, l’usage de nouveaux matériaux, les résidus de canne à sucre pour faire des stylos, par exemple ». Plus qu’un changement c’est une révolution qui est à l’oeuvre. Et qui permet de garder confiance en l’avenir avec des fabricants qui misent sur l’innovation et sur des gammes 100 % responsables entre le coton bio et le polyester recyclé.  


Rédigé par Fabienne Berthet, le Mardi 9 Mars 2021 | Lu 715 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

Jeudi 27 Mai 2021 - 12:26 Pour AR Group, l’union fait la force






Businews Mag

Businews N°201 - Mai Juin 2021


businews_201_bd.pdf Businews 201 BD.pdf  (18.28 Mo)


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter