Menu

Jean-Luc Chauvin veut surfer sur la Data qui arrive à Marseille


           



À l'occasion des voeux à la presse, le président de la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Aix-Marseille Provence (CCIAMP) a appelé à s'adapter aux bouleversements des grands équilibres mondiaux.

"Et si notre futur commençait maintenant en 2020 ! Et si notre territoire était à un tournant décisif ! C'est mon intime conviction." En présentant, mardi 21 janvier, ses voeux à la presse, Jean-Luc Chauvin a dressé sa vision pour l'avenir du territoire. Le président de la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Aix-Marseille Provence (CCIAMP) voit dans les bouleversements des grands équilibres mondiaux, "de nouvelles perspectives de croissance" pour Marseille et sa métropole.

Grâce à son réseau de câbles sous-marins, Marseille se trouve déjà au neuvième rang mondial des plates-formes d'échanges de contenu, et entrera bientôt dans le Top 5 avec la mise en service, d'ici 2021, de deux nouveaux câbles. "Lorsque l’on sait que 95 % des télécommunications et des données numériques transitent par des câbles sous-marins, notre territoire a tous les atouts pour devenir un hub international des data, à la condition de bâtir une véritable ingénierie de la donnée", commente Jean-Luc Chauvin. "95% des données transitent par les océans. Mais, les seuls flux ne servent à rien, ce qui importe c’est ce qu’on en fait. Il faut les utiliser pour créer des richesses et des emplois sur nos territoires et assurer son développement", poursuit-t-il désireux de créer de la valeur ajoutée avec une politique volontariste autour de l'ingénierie de la Data.

C'est d'ailleurs aussi un des messages contenus dans le manifeste "Tous acteurs - Municipales 2020". Conçu par trente-et un acteurs économiques et trente-deux experts, il propose aux candidats aux municipales des quatre-vingt douze communes sur lesquelles la CCIAMP a compétence, plusieurs suggestions, qu'il qualifie d'"idées folles". Parmi elles, l'implantation de la plus grande école d'intelligence artificielle en 2025 et un campus de la cyber sécurité.

Jean-Luc Chauvin souhaiterait également lancer un appel à projet pour accueillir ici 1 000 start-up sur les thématiques de l'avenir.

Frédéric Dubessy

photo (copyright : F.Dubessy) : Jean-Luc Chauvin voit dans 2020 la possibilité d'un nouveau départ pour la métropole marseillo-aixoise.

 

 

 

fdubessy


Rédigé par fdubessy, le Lundi 27 Janvier 2020 | Lu 3 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >


Actu éco



Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter