Menu

L’éolien flottant, une priorité défendue par la Région Sud Paca


           



Au nombre des actions intégrées dans le plan Climat, la Région Sud Paca développe une offensive pour dynamiser la filière de l’éolien offshore sur le territoire et alerte sur les volumes revus à la baisse par le gouvernement dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie.

400 000 euros. Une enveloppe qui représente les montants investis par la Région Sud Paca à travers diverses actions en faveur de la préservation de l’environnement, des transports, de la rénovation énergétique et du développement économique. Un an après la mise en place de son plan Climat, la collectivité travaille à en concrétiser les lignes fortes via 100 mesures autour de 5 thèmes que sont l’écomobilité, la neutralité carbone, la croissance verte, la protection de la biodiversité et le bien-être. D’ores et déjà sont programmés pour cette année la poursuite de la conversion énergétique des cars, le déploiement des énergies renouvelables ou encore celui des circuits courts. A ce titre, Renaud Muselier, président de la région a visité, le 6 février dernier la station de véhicules électriques « Twizy » de Dromel dans le 9ème arrondissement de Marseille et rappelé les engagements pris pour améliorer la qualité de l’air à Marseille entre électrification des bateaux à quai, extension des bornes électriques et conversion des véhicules au bio éthanol. Dans un deuxième temps s’est tenue une réunion avec plus de 30 chefs d’entreprises régionaux de la filière de l’éolien offshore. L’enjeu ? Alerter le gouvernement sur les dernières mesures annoncées. « La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), a pour volonté de créer une filière industrielle en région. Deux appels d’offres de 250MW en Méditerranée étaient attendus dès 2020. Or les chiffres et les échéances annoncées par le gouvernement sont nettement inférieurs à ces ambitions puisqu’un seul appel d’offre de 250MW paraitra sur la façade méditerranéenne en 2022 » a soutenu Renaud Muselier. Et de citer les atouts pour le développement de l’activité en Région Sud. « Outre des conditions propices, ressources en vent, conditions de sol favorables et océaniques caractérisées par une hauteur de houle limitée et peu de courant, l’année 2018 a été fondatrice ». A noter le projet de ferme pilote Provence Grand Large d’EDF, pour lequel un avis favorable a été rendu suite à l’enquête publique, le site d’essai Mistral qui a obtenu une autorisation d’exploitation jusqu’en 2026 et le rapprochement de la Région Sud et de la Région Occitanie qui a permis d’avoir une action commune au niveau national à travers l’Appel de la Méditerranée pour l’éolien offshore flottant en juillet dernier. La Région se mobilise ainsi pour le respect d’un calendrier qui permettrait l’engagement des travaux planifiés. « 2000 emplois directs sont concernés dans la région et 2 millions de personnes soit l’équivalent de la population de la métropole pourraient être alimentés par l’éolien offshore d’ici 2030 si les chantiers prévus arrivent à terme » conclut Matthieu Monnier, responsable pôle industrie offshore techniques et territoire de France Energie Eolienne.

FB

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Jeudi 7 Février 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter