Menu

L’Upe 13, « la Liberté de défendre les entreprises du territoire »


           



Sur un territoire métropolitain soumis à de nombreux mouvements sociaux, Philippe Korcia, président de l’UPE 13, a rappelé lors de ses vœux aux acteurs économiques, présentés conjointement avec la CPME, les valeurs fondamentales d’un syndicat patronal uni autour de la liberté d’entreprendre.

C’était à l’opéra de Marseille le 28 janvier dernier que le président de l’Upe 13, Philippe Korcia a présenté ses vœux pour l’année à venir, conjointement avec la CPME dans un signal fort d’union de toutes les entreprises du territoire.  Devant un public venu en nombre, composé d’élus, de représentants de différentes collectivités ainsi que d’acteurs et décideurs économiques, il a été très applaudi à l’issue d’un discours engagé, placé sous le signe de la liberté.

Insistant sur la fragilisation du tissu économique, Philippe Korcia s’est arrêté sur les différents mouvements sociaux qui ont mis à mal l’activité économique depuis de nombreux mois et sur la situation, alarmante, du port de Marseille, bloqué par les grèves. Un droit de grève que le président de l’Upe 13 considère comme fondamental mais dont il a regretté l’empiètement sur la liberté d’expression et celle d’entreprendre. L’occasion de rappeler son combat, « nous avons la liberté de défendre les entreprises quelles qu’elles soient ». Militant et positif, Philippe Korcia n’a pas omis les joies de la vie d’entrepreneur, « plus qu’un métier, un choix de vie ». Tourné vers l’horizon « bleu cobalt » de l’Upe 13, Philippe Korcia a annoncé se positionner, plus que jamais, et à l’aube des prochaines élections municipales, comme le représentant d’un organisme puissant, fédérateur et porteur de sens. Au nombre des actions, il a promis des actions de fonds pour la défense de l’entreprenariat et de nombreux évènements pour favoriser la rencontre et le partage d’expériences avec notamment un forum des entrepreneurs 2020 « encore plus participatif ». « Je n’appartiens qu’à un seul parti, celui de l’entreprise. C’est la clé d’un monde meilleur qui crée de l’emploi, de la ressource et de l’innovation. Mes seuls vœux pour 2020 ? Que soient respectés la liberté d’entreprendre et de militer de chacun ». De son côté, Chantal Morvan, élue aux services aux entreprises de la CPME, a appelé les petites et moyennes entreprises à continuer à se fédérer autour d’un écosystème fertile pour les entrepreneurs comme pour la cité. Après un intermède musical, les 1800 personnes présentes ce soir-là se sont retrouvées lors d’un cocktail. L’occasion d’évoquer leurs souhaits et revendications. Les plus récurrents ? Un climat social retrouvé, une fiscalité allégée et une mobilité facilitée pour fluidifier les déplacements au sein du territoire.

Fabienne Berthet

Photo: Nedim Imre

fberthet


Rédigé par fberthet, le Jeudi 30 Janvier 2020 | Lu 5 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter