Menu

L’Usine Extraordinaire immerge l’industrie dans la ville


           



Plus de 20 000 personnes ont pris part à l’événement organisé par Industries Méditerranée du 14 au 16 novembre à Marseille. Une réussite à la hauteur de l’énergie investie par toutes les entreprises exposantes pour présenter le présent et le futur de l’industrie régionale.

L’événement était inédit dans l’histoire de l’industrie provençale et unique par son concept « Entre ciel, terre et mer » qui en a fait bien plus qu’une réplique décentralisée de « L’Usine Extraordinaire » lancée en novembre 2018 au Grand Palais à Paris. La fréquentation enregistrée à son issue récompense l’ensemble des filières industrielles impliquées dans le projet sous la bannière « Industries Méditerranée » : entre le 14 et le 16 novembre, plus de 20 000 personnes sont venues découvrir les activités, technologies et innovations de plus de 70 entreprises de l’aéronautique, de l’énergie, de la chimie, de la santé, de la mer, des services à l’industrie… Leurs collaborateurs se sont démultipliés sur les différents espaces répartis entre l’esplanade du J4 et le navire « Méditerranée » de Corsica Linea pour montrer le visage de l’industrie qu’ils vivent de l’intérieur, en particulier aux milliers de jeunes collégiens, lycéens et étudiants qui n’imaginent pas (encore) travailler demain à leurs côtés. « Il fallait montrer la réalité de l’industrie d’aujourd’hui et de demain, explique Bernard Bigot, président de cette édition marseillaise de « L’Usine Extraordinaire ». C’est une grande réussite parce que chaque employé a mis beaucoup de chaleur, de pédagogie et de fierté pour la partager. Nous voulions qu’un dialogue s’instaure, qu’il y ait des possibilités d’observer, de manipuler, d’expérimenter ». Pour Christine Baze, présidente d’Industries Méditerranée, la force de la manifestation tient à sa représentativité de la diversité des filières présentes dans la région : « Derrière chaque secteur, derrière chaque entreprise, ce sont des dizaines de métiers qui existent, souvent inimaginables pour la grande majorité des jeunes. Il fallait qu’ils puissent mesurer qu’ils peuvent s’y faire leur place, que nous avons besoin de leur imagination, de leur envie, de leurs compétences puisque l’industrie régionale recrute 10 000 personnes par an ».

Etonnement et curiosité

Même si la 1ère journée a été écourtée en raison des intempéries, le lieu ayant dû être évacué à midi pour des raisons de sécurité, l’impact n’en a pas été amoindri. « Les deux premiers jours, collégiens et lycéens ont pu s’apercevoir que l’industrie pouvait être ludique, en manipulant des robots et des équipements, en découvrant des usines régionales, des outils de formation à travers des lunettes de réalité virtuelle. Beaucoup étaient complètement « bluffés ». Le samedi, le public était plus familial, avec de nombreux enfants… C’était un énorme pari pour les entreprises, mais nous pouvons être heureux de l’avoir relevé et réussi ensemble » souligne Thierry Chaumont, président de l’UIMM. « J’ai senti chez les visiteurs beaucoup de curiosité face à ce condensé des savoir-faire industriels de la région. Beaucoup de questions portaient sur les enjeux de transition énergétique et écologique. Ils ont pu constater que la préoccupation était prioritaire dans l’industrie régionale » note Jacques-Thierry Monti, délégué régional d’EDF en Provence-Alpes-Côte d’Azur, beaucoup d’autres exposants confiant aussi avoir dû expliquer leurs initiatives dans le domaine face aux interrogations des jeunes. Avec son regard plus « national », Bruno Grandjean, président de la Fondation Usine Extraordinaire, n’était pas le moins fier du succès public de l’événement. « Ici, les différentes filières ont su se fédérer dans Industries Méditerranée pour porter ce projet en commun. C’est une formidable structure pour servir d’exemple à d’autres régions ».

Jean-Christophe Barla

Photo JCB : Le site, vu de la grue Foselev, était unique, son concept « Entre ciel, terre et mer » aussi.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Lundi 18 Novembre 2019 | Lu 3 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter