Menu

L’identité des lauréats du Smartport Challenge dévoilée


           



Le 7 février, le nom des sept start-up retenues pour relever les sept défis lancés par le port de Marseille-Fos et les grands groupes travaillant sur le port a été révélé. NavAlgo, MktxDatos Europe, Capsim, Searoutes, GreenCityzen, Nauvelis et Egerie ont été sélectionnées en décembre dernier par un jury. Elles ont désormais six mois pour co-construire une solution  avec leurs donneurs d’ordre pour bâtir dès à présent le port du futur. 

Sur 41 dossiers de candidatures, sept entreprises ont séduit le jury du Smartport Challenge lors du grand oral qui s’est tenu le 20 décembre dernier à la CCIM-P. Les binômes enfin constitués ont été dévoilé le 7 février dernier.

Ces start-up retenues pour leur côté visionnaire vont développer des solutions en faveur d’un port plus vert, communicant et plus sûr. A l’exemple de la start-up toulonnaise Egerie qui épaulera DNCS dans la réalisation d’une cybercartographie portuaire. « Nous travaillons sur paris, et nous avons du mal à trouver des contrats en région. Le Smartport ne peut se construire sans cybersécurité », explique Jean Larroumets, Pdg d’Egérie Software.

Enthousiaste, la directrice du centre commercial des Terrasses du port se félicite d’avoir trouvé une pépite en l’occurrence une star-up chilienne MktxDatos Europe. Cette dernière devra imaginer en quelques mois un système d’informations sur les départs des ferries, des paquebots et tous les événements culturels dans le quartier d’Euroméditerranée.

Opérateur de data centers récemment installé sur le port, Interxion a sélectionné GreenCityzen pour optimiser le fonctionnement de ses batteries. « Nous développons des solutions dans les objets connectés et l’IA dans les domaines de l’énergie et de l’environnement. Nous avons équipé les jardins de la ville de Florence d’un système d’arrosage intelligent », explique François Hamon, gérant de  GreenCityzen qui fait ses premiers pas sur les quais.

Situation inédite également pour Nauvelis qui œuvre dans la maintenance industrielle. Durant quelques mois, la start-up aixoise déploiera son savoir-faire au service de la Méridionale dans le but d’optimiser la gestion des tournées des remorques transportées. CGMA CGM a pour sa part retenu NavAlgo pour sortir efficacement les milliers de conteneurs des terminaux portuaires. EDF va s’appuyer sur Capsim pour raccorder les navires avec du courant issu des énergies renouvelables. Enfin, le GPMM a sélectionné Searoute pour concevoir un écocalculateur de bout en bout de la chaîne de transport. Ces quatorze entreprises ont débuté leur phase d’expérimentation les 4 et 5 février derniers à thecamp. De nouvelles sessions sont programmées en avril et mai prochains en attendant la présentation des preuves de concept et expérimentations en juin lors du Smartport Day. 

N.B.C

Photo : NavAlgo, MktxDatos Europe, Capsim, Searoutes, GreenCityzen, Nauvelis et Egerie sont les sept lauréats de la première édition du Smartport Challenge. A leurs côtés les représentants des grands groupes : CMA CGM, GPMM, Interxion, EDF, Terrasses du Port, Méridionale et DCNS ©N.B.C

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 22 Février 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter