Menu

La Banque Populaire Méditerranée toutes voiles dehors


           



Née de la fusion en 2016 de la Banque Populaire Côte d’Azur, de la Banque Populaire Provençale et Corse et de la Banque Chaix, la Banque Populaire Méditerranée est désormais en ordre de marche. Bénéficiant d’un contexte économique et bancaire favorable, elle tire son épingle du jeu avec 2,7 milliards de crédits distribués en 2017, essentiellement dans le secteur immobilier.

« 2017 fut une année record en terme de production de crédit. Avec 2,7 milliards d’euros, nous avons dépassé notre objectif de 2,3 mds € pour l’année. L’immobilier représente à lui seul 60% de la distribution du crédit. Nous avons gagné des parts de marché et sommes devenus le quatrième opérateur dans les Bouches-du-Rhône. Cette progression résulte de la fusion et s’appuie sur la bonne santé du marché », détaille Christophe Bosson, directeur général de la Banque Populaire Méditerranée.

Pourtant au cours de l’année écoulée, la banque a eu fort à faire avec la création de la Banque Populaire Méditerranée. Une opération lourde, du point de vue social, financier (32 M€) et technique, dont l’achèvement est prévu en novembre prochain.

« 2017 fut une année de construction avec une nouvelle dimension technique, organisationnelle et managériale. A la fusion juridique en novembre 2016 a succédé la fusion des systèmes informatiques en juin 2017 », détaille son directeur général Christophe Bosson citant l’exemple des nouveaux IBAN. Par ailleurs, le programme de fermeture de 25 agences, doublons entre la BPPC et Chaix, est en cours. La Banque Populaire Méditerranée compte désormais 220 agences réparties sur neuf départements.

« Auparavant les trois banques travaillaient séparément. Désormais la fusion, nous a permis de doubler nos capacités en terme de risques », se félicite le président Michel Hillmeyer.  

S’agissant des effectifs, la Banque Populaire Méditerranée aux 2 289 collaborateurs procède à 270 réductions de postes sur trois ans. En 2017, 90 départs en retraite sont programmés. En dépit de cette réorganisation, le produit net bancaire progresse de 0,9% à 365,2 M€ en 2017.

N.B.C

Photo : Michel Hillmeyer et Christophe Bosson, respectivement président et directeur général de la Banque Populaire Méditerranée. ©N.B.C

 

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 4 Mai 2018 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter