Menu

La France entre en négociation exclusive avec Quechen


           



Lors de la visite d’Emmanuel Macron en Chine, un accord a été signé lançant la phase finale de négociation pour l’accueil sur le port de Marseille-Fos de l’usine européenne du Chinois Quechen Silicon Chemical, N°3 mondial de la silice pour les « pneus verts ».

Une lettre d’intention a été signée le 9 janvier par les ministres Jean Yves Le Drian et Bruno Le Maire côté français et Zhong Shan et Wang Chao, respectivement ministres du Commerce et vice-ministre des Affaires Etrangères en Chine. La Pme familiale qui s’est engagée à donner sa réponse définitive au printemps prochain, négocie actuellement le prix de la vapeur et étudie les derniers détails techniques. Pour Frédéric Chalmin, directeur général de Kem One, ce projet permettra de créer des synergies avec cette future usine de silice. « Nous envisageons notamment une collaboration en recherche et développement », a-t-il déclaré.

Après presque deux années à étudier plusieurs sites potentiels, Quechen Silicon Chemical a écarté Rotterdam pour entrer en négociation exclusive avec Fos-sur-Mer pour construire une plateforme combinée pour produire 90 000 Mt /an de silice à haute dispersion (HDS), ainsi que les matières premières associées, et développer un centre de R&D. Cet investissement de l’ordre de 100 M€ revêt une importance stratégique pour le gouvernement puisqu’il est le seul, dans le bouquet de contrats signés lors de la visite de trois jours du président Macron en Chine, à créer des emplois en France. 130 emplois directs sont annoncés par la firme de Wuxi.

N.B.C

oolive


Rédigé par oolive, le Jeudi 11 Janvier 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter