Menu

La Provence conforte son attractivité auprès des entreprises étrangères


           



Sur les 75 entreprises nouvellement  implantées sur Aix-Marseille Provence et accompagnées par Provence Promotion, 49% sociétés sont étrangères, nord-américaines majoritairement. L’agence des investisseurs poursuit ses missions de prospection tout en développant un programme d’influence destiné à toucher simultanément  davantage d’entreprises pour franchir le cap des 80 projets accompagnés en 2019.

« Notre territoire attire le plus d’entreprises étrangères en France. Des sociétés issues des Etats-Unis, du Canada et du Royaume-Uni. Avec le Brexit, ce phonème devrait encore s’accélérer », a expliqué  le président de Provence Promotion Jean-Luc Chauvin, le 2 avril, jour du Conseil d’administration de l’agence de développement économique.

A l’heure des bilans, 2018 s’avère un bon cru avec 75 sociétés installées sur Aix-Marseille et Arles, la création de 1 800 emplois . Attirer les entreprises c’est bien, les conserver c’est mieux. L’an dernier, Provence Promotion est intervenue sur deux dossier de taille, Ateliers de Fos qui envisageait de se développer au Portugal et Sartorius Stedim Biotech qui a conforté ses effectifs à Aubagne grâce à l’ouverture d’un centre de R&D. Un travail de fond ayant permis de sauvegarder 239 emplois sur le territoire.

L’agence qui prospecte six secteurs d’activités identifiés comme stratégiques, souligne la surreprésentation des entreprises du numérique en comparaison avec les statistiques nationales. « Le numérique représente 36% des projets accompagnés et 35% des emplois », détaille Philippe Stéfanini, directeur général de Provence Promotion. A lui seul, le groupe canadien de services numériques CGI prévoit 180 recrutements.

L’agence qui a rencontré 800 entreprises l’an passé, principalement lors de 91 missions entend en 2019 travailler différemment pour des raisons « d’efficacité budgétaire ». L’objectif ? Mutualiser les missions du port, de l’aéroport de Marseille-Provence, de la SATT Sud-Est et d’Euroméditerranée. Ce fut le cas par exemple, lors de la dernière mission menée par Via Marseille Fos en Chine. « En octobre 2018, nous sommes allés à New York présenter la candidature du territoire au PNUD (*) dans le cadre de la délocalisation de ses équipes», détaille Jean-Luc Chauvin, ardent défenseur du « jeu collectif ». 

En créant en 2019 un « Cluster des Quartiers généraux » voué à attirer les fonctions centrales basées dans les grandes capitales, en développant en parallèle un « programme d’influence », Provence Promotion espère parvenir à franchir la barre des 80 entreprises implantées cette année.

N.B.C

De G. à dte : Philippe Stéfanini, Jean-Luc Chauvin et Béatrice Aliphat, respectivement directeur général, président et vice-présidente de Provence Promotion. A leurs côtés, Maximilian Bock, fondateur de Netwookie et Jaikrishnan Radhakrishna Pillai, fondateur de Bovlabs. ©NBC

(*) Programme des Nations Unies pour le Développement.

nbdc


Rédigé par nbdc, le Jeudi 4 Avril 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter