Menu

La filière touristique régionale réclame un plan d’urgence


           



Les professionnels du tourisme en PACA, ont lancé le 15 décembre, au siège du Medef PACA à Marseille, un appel au Conseil régional pour l’élaboration d’ un «plan d’urgence de soutien à l’activité» pour endiguer le recul de la fréquentation de 7 à 10 % selon les départements. La création l’an dernier de l’Union des Entreprises du Tourisme n’a pas suffit à enrayer la crise de la filière.

Boudée par les Chinois, les Japonais, les Russes, les Américains… La Riviera et la Provence accusent le coup en 2016. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a accueilli 7% d’étrangers de moins au premier trimestre. Dans les Alpes-Maritimes, le recul de la fréquentation atteint 10 %, plombant le chiffre d’affaires des restaurateurs de près de 20%.

« Certes, les attentats de 2015 et du 14 juillet à Nice expliquent en partie cette baisse d’activité. Mais les entreprises du secteur subissent également de réels problèmes structurels (marketing territorial, qualité de l’offre, compétitivité / coût, image négative de la France liée aux mouvements sociaux...) », a expliqué le 15 décembre Jean-Luc Monteil, président du Medef PACA, à l’initiative de l’Union des Entreprises du Tourisme en 2015 qui regroupe les acteurs de la filière.

A l’occasion du Schéma régional de développement touristique (SRDT), le syndicat patronal interpelle le Conseil régional pour adopter un plan de grande ampleur destiné à soutenir la filière. « Il faut améliorer l’efficacité de la gouvernance, développer l’attractivité du territoire, les emplois du secteur et  élaborer une stratégie touristique avec des offres ciblées », ajoute Jean-Luc Monteil.

 

En novembre dernier, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, annonçait le soutien du gouvernement à hauteur de 1 M€ pour la relance de la destination azuréenne. 

« Nous saluons les différentes actions de soutien à l’activité touristique lancées au niveau national ou à l’échelle régionale. Mais la structuration d’un plan de grande ampleur doit désormais être enclenchée. C’est l’objet de notre appel !  La Région doit prendre en charge cette gouvernance pour se vendre et créer une marque. Elle doit également s’emparer du sujet de la formation. Dans notre secteur, 40 000 postes sont non pourvus c’est inadmissible », insiste le président de l’UMIH PACA Jean-Pierre Ghiribelli.

 

500 offres non pourvues à Marseille

 

« A Marseille, les hôtels 3,4 et 5 étoiles font face à une carence de près de 500 emplois pour la prochaine saison touristique. Raison pour laquelle nous lançons une journée de recrutement le 27 janvier prochain à l’Intercontinental Hôtel Dieu », souligne Maxime Tissot, président de l’Office du Tourisme de Marseille. 

 

Première destination touristique de France après Paris, la grande côte d’Azur (06, 83 et Monaco) accueille globalement 20  millions de touristes par an pour 130 millions de nuitées. 75 000 personnes travaillent dans la filière sur la Côte d’Azur et 32 000 dans les  Bouches-du-Rhône. Le tourisme dans le département représente un chiffre d‘affaires annuel de 2,7 mds €

Nathalie Bureau du Colombier

De G. à dte : Jean-Pierre Ghiribelli, président de l’UMIH PACA, Jean-Luc Monteil, président du Medef PACA, Maxime Tissot, président de l’Office du tourisme de Marseille et Johan Bencivenga, président de l’UPE 13 ont porté la voix de l’ « Union des Entreprises du Tourisme » auprès des pouvoirs publics pour l’instauration d’un plan de soutien à l’activité.©N.B.C

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 16 Décembre 2016 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter