Menu

La high tech régionale se projette à l’international


           



Soutenues par le pôle Solutions Communicantes Sécurisées, 14 sociétés vont participer au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone et au SiDO, à Lyon. Dans leur escarcelle, des innovations et des projets…

L’un sur l’industrie de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, se tiendra du 26 février au 1er mars à Barcelone (2 800 exposants, 108 000 visiteurs), l’autre sur l’internet des objets, le SIDO, les 4 et 5 avril à la Cité Internationale de Lyon (350 exposants, 7 500 visiteurs). Avec l’appui du pôle de compétitivité Solutions Communicantes Sécurisées (SCS), complété par celui de la Région et de Business France sur le seul MWC, 14 start-up, TPE et PME digitales (1) vont y présenter leurs innovations et ambitions commerciales.

Se valoriser à moindre coût

« C’est la 1ère fois que nous allons exposer sur un salon notre solution Shapper qui permet de créer une application mobile personnalisable en mode cloud à un coût très inférieur à un développement spécifique, explique Bruno Doucende, président de Synertic, à Aix-en-Provence. EDF, Plastic Omnium, Ensuès-La-Redonne ou Aix-Marseille French Tech l’ont déjà adoptée. Au MWC, nous voulons trouver à l’export des partenaires distributeurs qui s’en serviront pour déployer des applications pour leurs propres clients. Le pôle a été précieux dans la mise en relation avec d’autres sociétés françaises, Business France va nous permettre d’identifier les contacts pertinents à l’étranger ». Newsteo à La Ciotat prendra part, également pour la première fois, au SIDO. L’entreprise de 20 salariés conçoit des capteurs connectés sur-mesure pour l’industrie. « En 2017, notre levée de fonds a permis d’accroître notre force commerciale, indique la responsable marketing, Arielle Cogniat. Cette année, nous voulons ouvrir six bureaux en Europe. L’assistance du pôle est importante pour organiser notre présence sur place ». « Si nous devions nous y rendre seuls, l’infrastructure d’accueil de nos clients nous coûterait beaucoup plus cher » confie Georges-Edouard Thorin, président de Lillybelle, qui propose une gamme d’outils de mesure et d’optimisation de la qualité de service sur les réseaux mobiles. La société de 8 personnes réalise 40% de son activité à l’export en Afrique. « Nous espérons trouver de nouveaux partenaires en France et à l’étranger, mais l’événement est aussi utile pour sentir l’évolution du monde des télécoms » poursuit-il. « Sans le pôle et la visibilité qu’il offre, nous n’aurions pas franchi le pas d’une participation au SIDO, admet Stéphane Masson de Picodev (3 personnes). Nous y présenterons notre offre d’accompagnement à l’industrialisation de projets d’objets connectés ». Exportatrice à 95%, Neotion (100 personnes) démontrera deux innovations, la première concerne des services pour la télévision payante, la seconde permet d’anticiper les accidents lors de travaux non déclarés près de canalisations et réseaux, grâce à l’intelligence artificielle et l’analyse prédictive. « Le MWC permet d’adresser des marchés et typologies de clients autres que les traditionnels opérateurs que nous connaissons bien en Europe » explique Nathalie Bresson, responsable marketing.

Conforter et élargir son réseau

A la tête de Keolabs (solutions de tests pour technologies de carte à puce) et de 30 collaborateurs à Salon-de-Provence, Michael Leplatois capitalisera sur le salon pour conforter son réseau actuel de clients, mais sans se priver d’approcher des prospects avec sa gamme d’outils « Quest », développée depuis 2016. « L’intérêt du pavillon français est triple, dit-il, financier, logistique et en visibilité ! ». Partenaire de Gemalto, NIS, distributrice de solutions personnalisées pour l’univers de la carte à puce, lancera au 2ème trimestre une nouvelle gamme pour l’internet des objets. Employant 7 personnes, elle participe à de nombreux salons internationaux, seule ou avec l’appui du pôle. « La mutualisation permet de participer à plus d’événements, note Luc Saïdi, son dirigeant. L’an dernier, les retombées ont été dans l’ensemble positives pour positionner notre offre modules et terminaux sur le marché français ». Après ces salons, le pôle poursuivra sa mission de soutien : « Nous assurerons le suivi pour évaluer l’efficacité de notre accompagnement et l’adéquation du salon avec leurs attentes » promet Audrey Rivollet-Ereteo, chargée de mission Animation/Communication de SCS.

Iqsim, Keolabs, Lillybelle, Monument tracker, Pragma, Qwant, Smartcom, Synertic, Eridanis, Neotion, Newsteo, Nis, Picodev, Prove&Run.

Jean-Christophe Barla

Photo (fournie par Synertic)

Une application développée pour un restaurant par la société Synertic qui présentera sa solution Shapper au Mobile World Congress à Barcelone.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 23 Février 2018 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >


Actu éco



Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter