Menu

La métropole teste les cars au gaz naturel


           



A compter du 16 janvier, un car roulant au gaz naturel sera testé par la RDT13 durant une semaine sur l’axe Aix-Marseille avant une nouvelle expérimentation au printemps. Ce car vert circulera aux côtés des cars bleus qui viennent tout juste de changer de mains. Le Conseil départemental ayant transféré la compétence à la métropole le 1er janvier dernier.

Après quelques jours de rodage en janvier, un car GNV circulera jusqu’à l’été prochain, sur l’axe Aix-Marseille. Il roulera dans des conditions d’exploitation similaires à celles des cars RDT13. A première vue rien ne le distingue d’un car au diesel. Pourtant, à regarder de plus près, quelques différences tout de même. S’il coûte 40 000 € plus cher qu’un car diesel, le car au GNV pollue moins (50% de NOx et 95% de particules fines en moins). D’une capacité de 55 passagers il dispose d’une autonomie de 500 à 800 km (pour 1200 L).   

Depuis plusieurs mois, le distributeur GRDF et la fédération professionnelle de transports de voyageurs (FNTV) en PACA travaillent sur cette solution au gaz. « Rouler au GNV aujourd’hui c’est rouler au BioGNV demain, un carburant produit grâce au  traitement des déchets », a indiqué Jean-Luc Cizel, directeur régional de GRDF Méditerranée, le 10 janvier dernier, lors de la présentation du car GNV en gare routière d’Aix.

Loi sur la transition énergétique

« Ce car sera testé durant une semaine sur une ligne symbolique très fréquentée. A partir de ce retour d’expérience nous élaborerons la feuille de route et l’agenda de la mobilité de demain », a conclut Jean-Pierre Serrus, vice-président de la métropole en charge de la mobilité et des transports.  Dans le document stratégique publié en décembre livrant les axes futurs des transports publics, la métropole envisage  de faire circuler 250 bus au biogaz. 

La loi de 2015 sur la transition énergétique impose, à compter de 2020, dans le cadre du renouvellement des flottes publiques, d’acquérir une part minimale de 50% de véhicules propres (électrique, hybrides, gaz naturel, éthanol…).

Dans ce contexte, sans attendre l’entrée en vigueur de la loi, les opérateurs en Ile-de-France ont déjà passé commande auprès de Scania d’une vingtaine d’autocars au gaz naturel et de nombreuses communes ont équipé leur réseau de bus au GNV (Bordeaux, Nice, Nantes, Toulouses).

La métropole Aix-Marseille Provence se donne du temps préférant encore jauger différents modes de transports propres. Ainsi, à l’été 2016, la RTM prenait livraison des tous premiers bus électriques sur le Vieux Port.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

De g. à dte : Jean-Pierre Serrus, vice-président de la métropole en charge de la mobilité et des transports, Jean-Luc Cizel, directeur régional de GRDF Méditerranée, Antoine Séguret, président de la FNTV des Bouches-du-Rhône et Julien Jarossay, responsable cars et bus de Scania. Le car GNV, présenté le 10 janvier à Aix, effectuera des essais durant trois mois sur les grands axes de la métropole. ©NBC

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 13 Janvier 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter