Menu

La reprise se confirme selon la Banque de France


           



L'enquête de conjoncture en Provence-Alpes-Côte d'Azur démontre que l'industrie, les services ou la construction ont revu leurs prévisions de croissance à la hausse par rapport au début de l'année.

Personne ne sait où mèneront les "tweets" irrationnels de Donald Trump, les rodomontades de Kim Jong Un, les sursauts désespérés de l'Etat Islamique ou les négociations du Brexit... La géopolitique, Jean-Jacques Cambounet, directeur régional de la Banque de France en Provence-Alpes-Côte d'Azur, préfère ne pas s'y aventurer, même s'il sait combien elle peut influencer le moral des chefs d'entreprises. En revanche, il s'est montré très disert, ce 27 septembre à Marseille, au siège de la banque, pour se réjouir des résultats positifs de l'enquête de "conjoncture de rentrée" menée auprès d'un échantillon de sociétés employant près de 160 000 salariés et réalisant plus de 31 milliards d'euros de chiffre d'affaires. "L'amélioration de la situation économique se confirme en France et dans la région où toutes les prévisions du début d'année ont été revues à la hausse, indique-t-il. Si on part d'une base 100, en 2008, avant la crise, les principaux pays de la zone Euro l'ont désormais dépassée, sauf l'Italie. En 2018, le commerce extérieur devrait encore peser négativement sur la croissance de notre pays, mais en 2019, tous les indicateurs seront positifs".

Inversion de tendance pour le BTP

En Paca, dans les services marchands, les prévisions de progression de chiffre d'affaires hors-taxes s'élèvent à 6,2%, celles des dépenses d'investissements à 8,8% et l'emploi à 2,5%. "Transports, logistique, maintenance génèrent le plus d'emplois, précise Bernard Benitez, secrétaire régional. Dans l'industrie, une demande soutenue et la baisse du coût des matières premières contribuent aussi à l'amélioration. Les prévisions d'investissements sont encore une fois révisées à la hausse". Les chiffres parlent d'eux-mêmes : + 4,7% pour la croissance de la production, + 6,1% pour les exportations et + 1,2% pour l'emploi. Enfin, la construction se redresse. "Le bâtiment était en crise depuis quatre ans, les travaux publics depuis deux ans. Courant 2016, l'activité est repartie sous l'impulsion de la demande publique et privée" poursuit Bernard Benitez. La croissance attendue de la production atteint 3,4%, les investissements 6,2%, l'emploi 2,3%. Jean-Jacques Cambounet avertit cependant : "La reprise des investissements donne un caractère durable à la croissance, mais des incertitudes ne sont pas levées". L'endettement de la France (230% du PIB) reste une préoccupation, comme le niveau des dépenses publiques "où notre pays demeure avec l'Italie en retard par rapport à la zone euro". A ses yeux, ce sont des "limiteurs de croissance" qui, de fait, handicapent l'efficacité de la lutte contre le chômage.

Jean-Christophe Barla

photo JC Barla: Bernard Benitez, secrétaire général, et Jean-Jacques Cambounet, directeur régional de la Banque de France.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Jeudi 28 Septembre 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter