Menu

Le Brexit boute XRapid hors de Grande-Bretagne


           



Start-up anglaise spécialisée dans le diagnostic automatisée des maladies infectieuses, XRapid a choisi cet été de relocaliser la R&D de sa filiale américaine en Provence. Son Pdg, Jean Viry-Babel revient sur les raisons de son choix. De passage à Marseille le 8 décembre, il a annoncé un début de collaboration avec l’Institut Paoli Calmettes.

Depuis les résultats du référendum en faveur du Brexit, les entreprises britanniques sont sur les starting-blocks, prêtes à rejoindre un autre pays membre de l’Union européenne sans attendre la fin de la période transitoire. « Pour votre territoire, le Brexit constitue une opportunité, pour nous c’est un risque », a expliqué Jean Viry-Babel, Pdg d’XRapid, s’adressant aux représentants de la CCI et du Conseil Départemental, financeurs de Provence Promotion.

Ce nancéen expatrié à Londres, a choisir d’implanter le centre de R&D d’XRapid Industrial (filiale spécialisée dans la détection de fibres d’amiante) sans avoir aucune attache en région.

Rencontré le 8 décembre dans les locaux de Provence Promotion, qui l’accompagne depuis plusieurs mois dans ses démarches d’installation, il revient sur les raisons de son choix.  « C’est avant tout l’histoire d’une rencontre en août dernier avec l’Ecole des Mines de Gardanne où nous avons nos bureaux et recruté trois personnes. La présence de l’Institut Paoli Calmettes (IPC) et d’Iter ont également des éléments déclencheurs. J’ai visité hier l’accélérateur de Kedge Business School à Luminy, la société K Plan et le pôle Eurobiomed  », s’enthousiasme l’entrepreneur.

En phase de développement, XRapid qui emploie une vingtaine de salariés, ne dégage pas pour l’heure de chiffre d’affaires mais affirme être valorisée « à hauteur de 10 millions de dollars ».

Après avoir mis au point son logiciel détectant la malaria au moyen d’une caméra branchée sur un iPhone, XRapid s’apprêter à lancer aux côtés de l’IPC un protocole pour diagnostiquer la leucémie. « En 2017, 20 M€ de subventions européennes sont prévues dans le cadre des travaux de  recherche  sur la leucémie », précise Jean-Viry Babel qui transfèrera l’an prochain le siège de sa holding aux Pays-Bas. Crédit impôt recherche et subventions européennes ont définitivement convaincu XRapid de quitter le fog londonien pour le soleil de Marseille !   

Nathalie Bureau du Colombier

Photo : Jean Viry-Babel, Pdg d’Xrapid, implante sa R&D en Provence. ©NBC

oolive


Rédigé par oolive, le Vendredi 9 Décembre 2016 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter