Menu

Le Cloître s’ouvre au business social


           



A l’automne prochain, une douzaine de « faiseurs d’avenir engagés » investira au Nord de Marseille un ancien couvent, propriété des Apprentis d’Auteuil, devenu pôle d’innovation et d’entrepreneuriat social.

Niché sur six hectares boisés au cœur du 13e arrondissement de Marseille, à Saint-Jérôme, l’ancien internat Saint-François de Sales (6 000 m2) qui accueillait des jeunes en difficulté, a désormais trouvé une nouvelle vocation. « Que ce pôle d’innovation et de formation, dans la droite ligne de la French Impact, réunisse le plus possible d’entrepreneurs sociaux », lance Arnaud Castagnède, co-fondateur et directeur du projet*. L’ancien créateur de l’association Acta Vista (sauvegarde du patrimoine) mise sur la formation de 200 jeunes/an non diplômés dans les métiers du numérique, de la restauration, de l’agriculture urbaine et biologique ainsi que des services.

Initié par la Fondation Apprentis d’Auteuil, dont Bruno Galy, le directeur PACA et co-fondateur du Cloître, rappelle  «  qu’elle cherche à créer des ponts entre les besoins des entreprises et ceux des jeunes »-, financeur de l’opération à parité avec l’Union européenne (FEDER), le projet (3 M€ pour la première tranche) a nécessité une importante rénovation, toujours en cours.

Résultat, dans quelques mois, devraient s’installer autour du cloître dont l’écrin de verdure incite à la sérénité : une école du numérique (Simplon), un traiteur (MinaKouk), un restaurant (Les Jardins du Cloître), une conciergerie solidaire, un groupement d’employeurs pour la qualification et l’emploi des jeunes… Mais aussi, une start-up spécialiste de la gestion de l’eau à distance (Telaqua), une structure de tri et recyclage des déchets (Lemon Tri), un concepteur d’épices (Mama Spice), l’ARI (insertion sociale des personnes handicapées), les bornes de recharge du réseau Totem Mobi, le programme éducatif Eloquentia… Sans compter l’association le Cloître qui gère l’animation du lieu, des réseaux, de l’espace co-working. Sans oublier non plus les dispositifs Apprentis d’Auteuil d’accompagnement à la création d’entreprise dédiés aux jeunes du territoire : l’Ouvre-Boîte, Skola, le Daveque.

Dans la vaste propriété, prendra naturellement racine la ferme urbaine (Le Paysan Urbain) qui produira bio et formera, tout comme le parcours d’accrobranche, EcoPark. Si l’expérience de ce lieu très polyvalent regroupant innovation, formation, échanges, promotion des bonnes pratiques, etc. s’avère positive, « elle pourrait être reproduite ailleurs », insiste Bruno Galy.

 

*Partenaires : Cap au Nord Entreprendre, Totem Mobi, Plie AMM, Mission locale Marseille, Pôle Emploi, Cap Emploi, Jaguar Network

 

Marie-Odile Helme

 

Photo©JC Verchère

mohelme


Rédigé par mohelme, le Vendredi 4 Mai 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter