Menu

Le Comptoir Jazz s’ancrera sur la Canebière


           



Début 2021, en haut de La Canebière, à la place de l’ancien bar Le Claridge dont il conservera le  nom, s’installera  le Comptoir Jazz. Une initiative de l’association Marseille Jazz des Cinq Continents, en partenariat avec le Département et la Métropole.

« Un beau cadeau pour nos 20 ans ». C’est par ces mots qu’Hugues Kieffer, directeur du  Festival Marseille Jazz des Cinq Continents a défini le projet du Comptoir Jazz, actuellement en phase de gros œuvre. Situé au 122-124 La Canebière, cet immeuble de quatre étages dont le rez-de-chaussée était occupé par un bar musical, devenu au fil du temps salle de jeux, puis  espace de karaoké fermé depuis longtemps, est destiné à devenir un haut lieu du jazz marseillais.

Explications : «  Depuis sa création par Roger Luccioni et Bernard Souroque, le festival a grandi et se produit maintenant dans quatre lieux de Marseille, dans le département et la métropole.  Là,  il s’agit d’un projet d’une autre temporalité qui fonctionnera tout au long de l’année.  En nous installant ici, nous participons à la transformation de La Canebière ».

Il faudra néanmoins attendre le printemps  2021, après la fin des travaux de second œuvre (lesquels commenceront en septembre prochain),  pour que Le Claridge nouvelle version se concrétise. Et ce, avant une nécessaire période de déploiement de trois ans devant lui permettre de prendre sa vitesse de croisière. 

Quatre axes seront développés suivant les étages.  Accueil du public au rez-de-chaussée avec billetterie, comptoir, espace expo et petite salle de spectacle de 50 places au style new-yorkais ; au premier niveau : surface modulable pouvant servir d’appoint lors d’expositions/médiations et  chambre pour accueillir un artiste en résidence ; aux 2e/3e étages, bureaux du festival et salle de réunion/espaces de travail au 4e. «   Nous fonctionnerons sur  quatre axes : l’accueil du festival et de son équipe (6 permanents, autant de stagiaires), la médiation en direction des écoles, centre sociaux, etc., l’éducation avec les master-class en partenariat avec le Conservatoire de musique et l’IMFP de Salon-de-Provence, l’événementiel : concerts, sorties d’albums, etc. », poursuit  t-il.

Réalisé par le cabinet  marseillais Triumvirat Architecture, ce projet voté en décembre 2019 lors d’une commission du Département qui a acquis  le bâtiment pour un montant de 500 000 €, requiert un financement pour la première phase (gros œuvre) de 800 000 € assuré par la Métropole (« à laquelle le Département l’a passé »,  dixit Martine Vassal), plus 480 000€ pour les aménagements intérieurs pris en charge par le Département.

Marie-Odile Helme

Illustration©DR

mohelme


Rédigé par mohelme, le Vendredi 21 Février 2020 | Lu 8 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter