Menu

Le Piana prêt à être équipé d’un filtre à particules


           



L’arrêt technique du Piana aux Chantiers Naval de Marseille ne se résume pas à la classique opération barbe et cheveux. Lors de son séjour en cale sèche, début décembre, le cargo-mixte de la Méridionale a été équipé d’une structure destinée à recevoir un filtre à particules en mars 2019. S’ouvrira ensuite une période de six mois de tests et de mesure des fumées d’échappement.

La Méridionale se prépare à une nouvelle expérimentation au printemps prochain à bord du Piana. Le navire amiral de la compagnie desservant la Corse vient tout juste de reprendre ses rotations commerciales entre Marseille et Bastia au terme d’un arrêt technique d’une dizaine de jours.  Outre les travaux classiques de carène et de peinture, une imposante structure métallique a été installée en pontée destinée à recevoir en mars 2019 un filtre à particules. Cette version XXL des pots catalytiques des véhicules est une première dans le transport maritime. Le filtre visant à éliminer à la fois les émissions d’oxydes de soufre et les particules fines (PM10) des fumées, particulièrement nocives pour la santé.

Une phase d’expérimentation de six mois sera menée sous le contrôle d’un organisme certifié NF. Ce filtre à particules présente un double avantage selon la Méridionale : « La désulfuration à sec des gaz d'échappement et l'élimination des particules fines et ultra fines. Pour cela, La Méridionale s'est adossée à Andritz Group et Solvay, deux experts réputés qui combinent leurs savoir-faire techniques et d'ingénierie ».

« Cette expérimentation figure dans notre stratégie de développement et s'inscrit dans la continuité des actions entreprises depuis de nombreuses années pour limiter notre empreinte environnementale. Après avoir limité nos rejets à quai, nous entreprenons la recherche de solutions pour limiter ceux en mer. Dans l'hypothèse où les résultats attendus à l'automne étaient concluants, ce procédé irait bien au-delà des contraintes réglementaires MARPOL 2020 grâce à l'élimination, en plus des oxydes de soufre, de 99% des particules fines », a commenté Benoît Dehaye, directeur général de La Méridionale.

N.B.C

Photo : Lors de son séjour en cale sèche, début décembre, le cargo-mixte de la Méridionale a été équipé d’une structure destinée à recevoir un filtre à particules en mars 2019. © SSauer zapfe.

 

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 14 Décembre 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter