Menu

Le marché tertiaire est resté en haute altitude en 2022



           

La Quartier d'affaires d'Euroméditerranée a tiré le marché tertiaire en 2022 © JP
La Quartier d'affaires d'Euroméditerranée a tiré le marché tertiaire en 2022 © JP
Avec 159 292 mètres carrés placés, le marché immobilier de bureaux de la métropole d’Aix-Marseille a de nouveau surperformé en 2022. Ce résultat est proche en effet des 164 000 mètres carrés, le chiffre record de l’année 2021 (- 2%). Le grand Marseille a joué son rôle de locomotive en captant les deux-tiers de ce volume (103 000 m2), devant l’aire aixoise (48 000 m2), la vallée de l’Huveaune (9 000 m2) et le secteur de Vitrolles (8 000 m2). 
Signe de ce dynamisme, quatre transactions de plus de 5 000 mètres carrés ont été enregistrées l’an dernier. La plus importante est la cession de Pixelia HD au département des Bouches-du-Rhône. La collectivité a investi 49 millions d’euros pour acheter cet immeuble tertiaire de 8.556 mètres carrés développé par BNP Paribas Promotion derrière la tour La Marseillaise (2e), au cœur du quartier d’affaires d’Euroméditerranée.  L'entreprise sociale pour l'habitat Erilia de son côté a acquis sur plan un des deux lots du programme Porte Est développé par Cogedim Provence  sur l’ancien siège de Pôle Emploi, place du Général Ferrié (8e). L’organisme a acquis quelque 6 200 mètres carrés de cet ensemble qui sera livré fin 2024. 

A Meyreuil, un investisseur a acquis en état futur d’achèvement un lot de bureaux de 5 400 mètres carrés sur l’Arteparc Bachasson développé par Artea. Enfin, Bourbon a loué la totalité des 6 000 mètres carrés de MFactory, l’écrin de bureaux érigé par Icade sur le site de l’ancien hôpital Desbief (2e), au cœur d’Euroméditerranée. Cet immeuble R+6 qui sera livré au dernier trimestre 2023 marque la nouvelle prime du marché phocéen (hots IGH) : 290 euros / mètre carré HT HC.
Cette embellie risque toutefois de ne pas durer. Au delà du contexte géopolitique qui alimente l’inflation et provoque la remontée des taux d’intérêt, le manque d’offres neuves turlupine les acteurs de l’immobilier tertiaire. « On commercialise des opérations deux ans avant leur livraison. La demande de locaux dernière génération est énorme. Notre territoire est toujours très attractif mais sans une action globale sur l’offre de neuf, il sera difficile d’atteindre l’objectif des 200.000 mètres carrés de bureaux placés chaque année », observe Daniel Tchenio, le président de la commission immobilier d’entreprises de la FNAIM Aix-Marseille-Provence.


Rédigé par Jacques Poulain, le Jeudi 12 Janvier 2023 | Lu 162 fois





Jacques Poulain





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter