Menu

Le nouveau WTC se veut « Totem international » de Marseille-Provence


           



Métamorphosé, le World Trade Center, rebaptisé City Center Vieux-Port offre centre de congrès, business center, Cowork’in, Lab… Le tout dans un environnement lumineux et spacieux.

« Nous sommes en train de poser la première pierre du Totem international du territoire », s’est réjoui Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP. Entièrement transformé après un an de travaux, le Word Trade Center fait plaisir à voir !

Sa surface d’abord. Agrandi de 600 m2, ce qui le porte à 2 600 m2 permettant d’accueillir, grâce à son côté modulable, près de 1 000 personnes (420 pour les réunions plénières), l’espace dédié aux congrès est clair, moderne et propose l’éventail de technologies que l’on peut attendre dans la deuxième ville de France. Depuis sa grande salle plénière (390m2) avec régie audiovisuelle intégrée, ses 11 salles de réunion équipées, son agora de 400 m2 idéale pour expositions de produits… jusqu’à sa terrasse-jardin privatisable.

Ses offres variées ensuite.  Dont un business center de 800 m2 situé au 2ème et 3ème étages (high-tech et modulable lui aussi, il fonctionne depuis un an), un espace de coworking destiné aux adeptes du collaboratif, ainsi que le Marseille City Lab, facilitateur et accélérateur de projets innovants.

Inscrit dans une stratégie d’ouverture de trois « business places » (avec l’Espace Georges V à Paris, rénové l’an dernier, et le futur Sky Center qui occupera les deux derniers étages de la tour La Marseillaise), le WTC a bénéficié d’un lifting de 4 M€ financé, après augmentation de capital, par la S.A dont la CCIMP est actionnaire à plus de 99%.

Réalisée avec soin par l’agence marseillaise Tangram Architectes, l’opération, qui affiche sa volonté de « participer à la rénovation du centre-ville », devrait permettre de « doubler d’ici un an et demi les 750 événements et 55 000 visiteurs accueillis en 2014 », suivant les mots de Paul Chaffard, président de la structure (objectif de CA pour les congrès : 1,5 M€, pour le business center : 300 000 €).

Situé à deux pas du Vieux-Port, accolé au musée d’histoire de Marseille, proche du Mucem, ouvert en direct sur l’hôtel Mercure… Ces arguments pourraient séduire les colloques d’ici ou d’ailleurs en forte augmentation dans la cité phocéenne, « concurrente permanente de Rome et Barcelone », souligne Jean-Luc Chauvin. Ce dernier rêve de faire du Centre méditerranéen de commerce international (CMCI) un signal fort et unique où seraient regroupés, à l’instar des bureaux de la CEE et de la CCII, les principaux services internationaux des collectivités

Marie-Odile Helme

Photo©Maxime Pietri

mohelme


Rédigé par mohelme, le Jeudi 5 Octobre 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter