Menu

Le pôle Formation de l’UIMM lance une prépa-apprentissage unique en France


           



L’industrie manque de main d’œuvre et de candidats ? Le Pôle Formation de l’UIMM Sud veut révéler d’éventuelles aspirations pour des métiers industriels auprès de jeunes sans qualification, ni emploi, par un parcours de préparation apprentissage qui ose une pédagogie décalée.

Avec l’initiative pilotée par le Pôle Formation de l’UIMM Sud, une nouvelle étape est franchie dans la quête de l’industrie régionale pour attirer des jeunes gens vers ses métiers. En 2020, les différentes filières estiment à 12 000 le nombre de postes ouverts dans les entreprises. Mais elles savent que les compétences manquent en énergétique, soudure, chaudronnerie, maintenance, usinage, électricité et environnements connectés. Le Pôle Formation souhaitant de son côté accroître de 50% en cinq ans ses effectifs d’apprentis parce que les industriels leur garantissent des débouchés, il a soumis à l’Etat un projet dans le cadre du Plan national d’investissement des compétences (PIC) porté par la DIRECCTE et Pôle emploi : ramener dans un parcours d’orientation et d’insertion des jeunes de 16 à 30 ans, déscolarisés, sans qualification, sans emploi, hors des circuits classiques de formation ou aux parcours chaotiques, profils en situation de handicap, issus de quartiers prioritaires ou de zones rurales à revitaliser. « L’idée est de leur donner une opportunité de se remettre en selle, explique Jean-Pierre Dos Santos, directeur du Pôle. Quel que soit le secteur, ils manquent de canaux de repérages pour réfléchir à une voie de formation ou un métier. Cette préparation-apprentissage ciblée sur l’industrie repose sur de nouvelles approches pédagogiques pour qu’ils trouvent en eux-mêmes les ressources et la motivation pour rebondir ».

Donner un cap

Le parcours doit s’opérer en deux temps durant deux ans. Le premier, déjà à l’œuvre depuis l’été dernier avec deux groupes d’une dizaine de jeunes, principalement suivis par des Missions Locales, s’intitule « Défi – Découverte Formation Industrie » et comprend 6 semaines de formation et 2 semaines de stage en entreprise. Théâtre, sophrologie, jeux de rôles, escape games, construction de projet (sorties, photo…) servent à les aider à se reprendre en mains activement, à retrouver confiance en eux, à peaufiner leur savoir-être. « Il faut qu’ils puissent exprimer la vraie nature de leur choix. Ces outils disruptifs semblent déjà produire des effets sur certains qui retrouvent une envie de se bâtir un projet professionnel, assure le directeur. Nous constatons aussi que nos équipements de réalité virtuelle et augmentée, impression 3D, simulateurs, robots… suscitent de leur part un réel intérêt pour apprendre ». De nouvelles sessions débuteront le 6 janvier à Istres, d’autres se profilent le 10 février à Marseille (Lycée Don Bosco) et La Seyne-sur-Mer le 2 mars (Lycée Langevin). « Nous travaillons sur le sourcing de candidats avec l’Education nationale, Pôle emploi, les missions locales, les Apprentis d’Auteuil, mais nous restons ouverts à toute demande de famille confrontée à un jeune sans perspective personnelle, à tout acteur de l’éducation, de l’emploi ou de la jeunesse susceptible de nous proposer des postulants... Toutes les bonnes volontés seront exploitées ». Le 2ème « bloc » du dispositif, baptisé « Objectif Contrat », se déroulera sur 4 semaines de formation et 3 de stage en entreprise, dans une optique plus affirmée d’insertion, par contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. « Les équipes du Pôle sont très impliquées pour réussir à donner un cap à ces jeunes. Nous sommes la seule région investie sur un tel projet. Nous voulons vraiment faire les choses bien ».

Jean-Christophe Barla

photo JCB: Les outils pédagogiques « disruptifs » du Pôle Formation attisent la curiosité des jeunes de la prépa-apprentissage.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 13 Décembre 2019 | Lu 4 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter