Menu

Maersk Line consolide son offre maritime au départ de Fos


           



Maersk Line, premier armement mondial de lignes conteneurisées inaugure en ce mois de juillet deux services directs hebdomadaires à jour fixe au départ de Fos. Le « ME2  »dessert les ports du Moyen-Orient et de l’Océan indien. Quant au « MMX », il relie Fos au Canada chaque semaine. Ce retour en force marque la volonté du groupe d’asseoir sa présence au sud de la France.

307 mètres d’une coque en acier bleu clair alignée le long du quai de Fos. Le Maersk Sebarok a réalisé le 10 juillet sa toute première escale dans les basins Ouest marquant d’une pierre blanche le retour des services directs de Maersk. En effet, jusqu’à présent, le groupe danois se contentait de toucher Marseille via un service opéré conjointement avec MSC (AE20) et d’exploiter trois lignes avec sa branche Seago Line.

« Nous ne sommes jamais vraiment partis de Fos mais il fallait consolider l’offre avec un service en propre pour développer l’export en sortie de Fos et soutenir l’économie locale. Nous souhaitons à terme exporter des fruits tels que des pommes ou des kiwis », détaille Arnaud Carval, spécialiste des trades Maersk Line à Paris.

Avec ce nouveau service sur lequel sont déployés sept porte-conteneurs de 6 000 à 9 000 Evp, la compagnie propose aux exportateurs de gagner une semaine sur la Réunion. « Nous avons comme objectif d’expédier 150 conteneurs de 40 pieds par semaine vers le Moyen-Orient et 70 vers l’Océan Indien » précise le responsable des lignes. Lors de son escale, le Maersk Sebarok d’une capacité de 6 500 Evp, a effectué près de 600 mouvements import /export.

Le deuxième service direct Med Montréal Express (MMX) qui connecte chaque semaine vers Fos à Montréal, est opéré par 5 porte-conteneurs de 1 700 Evp de capacité.

Du travail en perspective pour Seayard. Le manutentionnaire, dont Maersk détient 42% des parts via la filiale APMT, doit s’attacher désormais à trouver de la main d’œuvre disponible. « J’avais besoin de 12 équipes dockers et je n’en ai eu que 5 », précise le directeur des opérations Claude Lazio. Les 817 dockers de Fos ne suffisent donc plus à répondre à la croissance des trafics.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Photo : Le Maersk Sebarok, en escale le 10 juillet dernier à Fos, a inauguré le service direct ME2 entre Fos et le Moyen-Orient et l’Océan Indien. ©NBC

 

nbdc


Rédigé par nbdc, le Jeudi 26 Juillet 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter