Menu

Marius Fabre en version capitale


           



À deux pas de la place des Vosges à Paris, la savonnerie salonaise vient d'ouvrir une boutique qui respire l'esprit de la Provence. Ses dirigeantes en attendent des retombées prometteuses pour la marque.

"Nous songions à nous positionner à Paris depuis trois ans, mais nous voulions trouver le bon endroit avec une préférence pour le quartier du Marais, explique Julie Bousquet-Fabre, co-directrice avec sa sœur Marie, de la savonnerie familiale de Salon de Provence. Dès que nous avons visité cet espace, nous avons vu ses potentialités. Aujourd'hui, Marius Fabre vit une nouvelle étape de ses 117 ans d'histoire". Située au 26 rue de Turenne, dans le 3ème arrondissement, la boutique présente les produits-phares de la gamme, savon de Marseille en tête, en cubes traditionnels, en barres, en savonnettes, en copeaux, mais aussi l'offre de cosmétiques naturels et biologiques. C'est un architecte italien, Ricardo Haiat, qui a su réimplanter dans cet espace de 44 m2 l'atmosphère de la fabrique et de son musée, comme un échantillon de Provence à Paris. Il a fait ressortir les pierres, les piliers de bois, l'escalier en colimaçon, a choisi les teintes bleutées qui habillent les murs. La touche familiale est rappelée par des photos du fondateur Marius Fabre et de ses descendants. La quatrième génération, Julie, Marie et Anna, a porté ce projet en commun pour poursuivre la croissance de cette PME de 38 personnes et 9 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Bond de notoriété

"Après l'extension de notre magasin de Salon et notre site internet, cette boutique conforte nos circuits de vente directe, poursuit Julie Bousquet-Fabre. Beaucoup de clients parisiens de passage à Salon ou des Provençaux travaillant à Paris nous réclamaient un point de vente. Plusieurs sont d'ailleurs déjà passés depuis l'ouverture, mais cette boutique va servir aussi d'étendard de notre savoir-faire auprès de la clientèle étrangère. Nos commerciaux à l'international se réjouissent d'indiquer à leurs interlocuteurs que la marque est désormais visible à Paris". Marius Fabre tire un quart de son chiffre d'affaires à l'export, principalement sur l'Europe et l'Asie. Si l'implantation pourrait susciter d'autres demandes de villes françaises ou étrangères, la dirigeante veut pour l'heure jouir pleinement du défi qu'elle et ses sœurs ont à cœur de réussir. "Cette boutique, c'est une part de nous dans la capitale. Nous montons à tour de rôle pour promouvoir et accompagner ses débuts. Il n'était pas question de passer par une franchise parce que nous voulions que le client qui pousse cette porte entre dans la famille Marius Fabre. Nous espérons maintenant que le gouvernement décide de protéger rapidement le produit sur les critères établis sous Louis XIV et défendus par notre Union des professionnels du savon de Marseille car notre magasin se veut aussi un vecteur de valorisation du Made in France".

Jean-Christophe Barla

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 1 Décembre 2017 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter