Menu

Medinsoft se repositionne auprès des PME


           



En charge du label AMFT depuis 2015, l’association Medinsoft n’en n’assure plus la gouvernance. C’est l’équipe 2.0 emmenée par Pascal Lorne qui a été choisie lors de l’appel à manifestation d’intérêt. Pour autant, l’association compte faire perdurer son action auprès des entreprises du territoire et notamment des PME.

Medinsoft qui porte Aix Marseille French Tech depuis 2015, a exprimé le 19 mars dernier à La Coque à Marseille, son positionnement sur le changement de gouvernance. Celui-ci a été opéré au profit de l’association 2.0 lors de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par Aix-Marseille-Provence Métropole. « Notre priorité est de préserver l’unité de l’écosystème. Le territoire a mieux à faire que de subir les luttes collectives », développe Stéphane Soto son directeur général. Face au collectif emmené par Pascal Lorne, à la tête de la start up aixoise, GoJob, Medinsoft entend jouer la carte de la tempérance. « Nous avons œuvré pendant deux ans et demi, sans nuage. Le nombre de start up visitées, de partenariats créés, parlent pour nous », relève le président André Jeannerot, qui n’entend pas en rester là. Malgré la perte de budget d’environ 200 000 euros, le réseau de promotion de l’industrie numérique espère conserver une enveloppe globale de 700 000 euros grâce à des partenariats passés avec de grands groupes, Engie, la Cepac etc. « De plus, la Région Paca, le conseil départemental des Bouches-du-Rhône continuent à nous financer. Nous allons continuer dans cette voie. L’important est de continuer à progresser », relève Stéphane Soto. L’équipe de Medinsoft entend à ce titre maintenir ses actions, son cycle d’évènements, son forum de financement et faire vivre Medinjob, son portail dédié aux offres d’emploi et formations du numérique en Paca. « L’animation de l’écosystème reste essentielle. Le spectre de nos interventions va se déplacer auprès des entreprises en croissance du territoire notamment les PME qui en constituent les forces vives. La french tech qui comprend essentiellement des start up du digital n’est qu’une petite composante de cet environnement » précise Stéphane Soto.

Fabienne Berthet

photo: L’association Medinsoft annonce continuer son action de promotion auprès des entreprises du territoire.

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Jeudi 22 Mars 2018 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter