Menu

Navily lève 1 million d’euros


           



En quelque sorte le TripAdvisor des plaisanciers, cette start-up du nautisme vient de réaliser un important tour de table auprès d’investisseurs régionaux.

Le Vieux-Port, les ports de Corbières, la Pointe-Rouge, de Port-de Bouc, Port Saint-Louis-du-Rhône… Autant d’escales à repérer, dans les Bouches-du-Rhône sur l’appli Navily. Au total, 10 000 escales sont déjà référencées avec plus de 20 000 commentaires et photos dans le monde entier. Et ce n’est pas tout… A ce jour, plus de 300 ports situés dans sept pays dont principalement la France, l ’Espagne et l’Italie (mais aussi l’Angleterre, Malte, la Tunisie, le Maroc…) acceptent les réservations (trois clics suffisent) des 70 000 plaisanciers inscrits sur l’appli.

Créée à Nice en 2015 par Edouard Fiess et Benjamin Rousseau, inspirés par leur propre expérience de croisière, Navily (volume d’affaires avec les ports : 500 000 €) compte bien surfer sur la vague et s’en donne les moyens ! En effet, la start-up vient d’annoncer une levée de fonds d’1 million d’euros auprès de plusieurs investisseurs privés : Provence Business Angels, PFactory, ainsi qu’auprès des fonds d’investissement Courtin Investment, Jump Venture, Kapinno, et PACA Investissement (dont la gestion est confiée à Turenne Capital).

Objectif ? Devenir la plate-forme de référence sur cette « niche » d’ici cinq ans en connectant plus d’un million de plaisanciers, permettant la réservation de places dans 1 500 ports en Europe.

Explications d’Edouard Fiess, président de Navily. «  Il n’existait pas d’outil de ce type avec infos géolocalisées. En 2015, nous avons convaincu 20 ports français de se référencer chez nous, aujourd’hui ils sont 110, dont très récemment Saint-Tropez et Porquerolles. Leader sur le marché européen, nous intervenons en cinq langues, doublons chaque mois notre nombre d’utilisateurs et atteindrons les 100 000, fin 2018 ».

L’affaire est bien partie… Car avec 36 millions de plaisanciers en Europe pour 6 à 7 millions de bateaux, un marché de l’escale équivalant à un milliard d’euros chaque année dans 4 500 ports, nul doute que Navily (6 collaborateurs à ce jour, 10 à la fin de l’année) devrait rapidement tirer son épingle du jeu). Ses investisseurs aussi.

Marie-Odile Helme

Photo©Navily. De g à dr : Benjamin Rousseau et Edouard Fiess, co-fondateurs de Navily

 

mohelme


Rédigé par mohelme, le Jeudi 5 Juillet 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter