Menu

Neo Worker : l’union de compétences fait la force


           



Créé sous forme de SAS, le réseau Neo Worker réunit un panel de freelance et propose leurs services aux TPE, PME et start up du territoire.

« Dans de petites et moyennes entreprises, de nombreuses missions et tâches sont externalisables, pour des raisons financières mais aussi parce qu’elles ne nécessitent pas un temps plein sur toute l’année » évoque Anaïs Haguel qui a testé l’idée sur le terrain pendant 3 ans avant de lancer sa structure avec deux associés Laurent Falzoï et Guillaume Lagorce. «Un free lance peut devenir une sorte de collaborateur externalisé tout aussi impliqué qu’un salarié et répondre à des missions déterminées. En revanche les charges sont réduites, l’engagement est moindre. Le cadre, le contenu et la mission sont fixés à l’avance ». Les profils sont larges, expérimentés, diplômés, hyper polyvalents pour la plupart et certains très spécialisés. Assistanat de direction 360°, gestion opérationnelle, administrative et commerciale, montage de dossier et réponses aux appels d’offres, communication digitale, Conseil en levée de fond, DAF, etc.… La mise en relation passe par Neo Worker et son moteur de matching qui permet de présenter les bons profils en fonction de l’entreprise et de ses besoins. La structure table sur un réseau local parce qu’une présence physique peut être nécessaire et que la proximité est un plus pour le client. Avant chaque engagement, un test est réalisé pour s’assurer de la bonne adéquation entre le profil et l’entreprise. « Nous développons un rôle d’interface et validons la bonne marche et le suivi de la mission ». Avec déjà de nombreux profils en stocks, Neo Worker a conquis une quarantaine de clients, TPE, PME, professions libérales, start ups dans des secteurs d’activité qui vont du médical au juridique, à la restauration au tourisme, en passant par l’urbanisme, le BTP, Textile et prêt à porter.

Photo. Les 3 associés de Neo Worker, Laurent Falzoï, Anaïs Haguel et Guillaume Lagorce. Crédits photo, Lionel Beylot.

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Vendredi 15 Mars 2019 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter