Menu

Original… Un labo d’innovation publique à la Friche la Belle de Mai


           



Conscient de l’urgence à se moderniser, l’Etat a lancé en mai 2016 un appel à projets en matière d’innovation publique. Sur douze projets sélectionnés, trois seront développés en PACA, dont le « Laboratoire Zéro » qui vient d’être installé à Marseille par Stéphane Bouillon, préfet de région et des Bouches-du-Rhône.

« Le souhaitable est possible »… La maxime du « Lab Zéro » (objectif idéal : zéro problème)  va comme un gant à cette toute nouvelle structure domiciliée à la Friche la Belle de Mai, lieu bouillonnant de créativité. Explications du préfet Stéphane Bouillon qui a lancé l’affaire le 1er février, entouré de nombreux partenaires* dont l’association Marseille-Solutions expérimentée dans l’accueil et l’animation des projets innovants. «  Un laboratoire d’innovation publique, c’est comme un labo scientifique ! On cherche des solutions aux problématiques publiques avec des méthodes de travail innovantes. Il faut se remettre en question et fonctionner autrement pour que foisonnent les idées. Nos deux premiers chantiers portent sur les problématiques « Zéro sans-abrisme » et « Zéro habitant sans droit sur un territoire ».

Démarrant dans la foulée, avec une quinzaine de participants par atelier (agents publics, associations, usagers, citoyens…), ces groupes de réflexion et de parole cogiteront régulièrement dans leur local de la Friche afin de produire des solutions rapides « pouvant servir aux autres ».  « Nous devons sortir de nos schémas habituels, car si on ne le fait pas, on tombe. Si à un moment sur une parcelle de problématique, nous  arrivons à résoudre en faisant partager l’expérience, ce sera déjà bien», a précisé le préfet.

Inspiré de l’opération qui cible zéro déchets à San Francisco, ce projet porté par le Secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR) sous la houlette de Marthe Pommié, directrice de la plate-forme modernisation, en collaboration avec les équipes du préfet délégué pour l’égalité des chances, fait partie des trois programmes retenus dans la région.

Les deux autres initiatives concernant respectivement l’innovation sociale/le secteur numérique et les missions de contrôle-inspection de l’Etat se concrétiseront à Toulon et à la préfecture de Marseille. Financement de la démarche au niveau national ? Environ 2,7 M€… dont 300 000 € pour le « Lab Zéro ».

Marie-Odile Helme

 

*Collectivités locales, administrations publiques, établissements de santé,  associations…

Photo©MOH

 

mohelme


Rédigé par mohelme, le Vendredi 3 Février 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter