Menu

Philippe Bellemin-Noel, président de la fédération bancaire française des Bouches-du-Rhône et membre du Conseil exécutif de l’UPE13

« Plus de 50% des entreprises envisagent de rembourser partiellement ou totalement leur PGE dès 2021 »

Economie

           


Philippe Bellemin-Noel, président de la fédération bancaire française des Bouches-du-Rhône. ©DR
Philippe Bellemin-Noel, président de la fédération bancaire française des Bouches-du-Rhône. ©DR
La Fédération bancaire française invite les banques à prolonger d’un an le remboursement du capital du Prêt Garanti par l’État (PGE). Quel est l’objectif de cette mesure et à qui s’adresse-t-elle ?
 
Dans le dispositif initial, les textes prévoyaient un an de franchise totale du paiement du capital et des intérêts du PGE. A l’issue de cette période, les entreprises devaient commencer à rembourser leur prêt en déterminant la durée de l’amortissement. Du fait de la crise, certaines d’entre elles n’ont pas retrouvé un niveau normal d’activité. C’est la raison pour laquelle nous proposons aux entreprises qui le souhaitent une franchise en capital de 12 mois supplémentaires. Plus de 50% des entreprises envisagent de rembourser totalement ou partiellement leur PGE dès 2021. Après avoir massivement souscrit un PGE au printemps 2020, 35% ne l’ont pas utilisé. A l’inverse, 6% craignent de ne pas pouvoir rembourser leur prêt. Les banques s’engagent pour accompagner toutes les entreprises pour passer cette crise.

Concrètement, quelles sont les modalités pour bénéficier de cette franchise ? 
 
Deux à quatre mois avant la date anniversaire de souscription du PGE, les chefs d'entreprise sont invités à étudier avec leurs banquiers les modalités de remboursement souhaitées selon leur situation particulière. Le dialogue est essentiel mais je précise qu’il s’agit une décision unilatérale du chef d’entreprise. Cette franchise optionnelle sera accordée aux entreprises pour les aider à passer le cap d’une crise plus longue que prévue. 
Plusieurs scénarios sont possibles : rembourser l’intégralité ou une partie du PGE dès 2021 et/ou décider d’un amortissement sur plusieurs années, dans la limite d’une durée maximale de 6 ans (depuis la mise en place). Le chef d’entreprise peut désormais demander le report d’un an supplémentaire du remboursement du capital emprunté.   
Tous les secteurs d’activités sont impactés à différents degrés. Dans la restauration, l’événementiel, les discothèques, la mise en place d’un amortissement dès 2021 s’avère quasiment impossible. Dans d’autres filières, les entreprises feront leur calcul pour estimer si elles sont en capacité de rembourser intégralement ou partiellement. 
 
Après avoir bénéficié de report d’échéances bancaire de mars à septembre, certaines entreprises ayant connu des incidents de paiement ont subi une dégradation de leur notation par la Banque de France. Y-a-t-il des négociations entre le Medef et la Banque de France à ce sujet ?
 
Effectivement à l’automne, la Banque de France a repris son mécanisme de notation après l’avoir suspendu plusieurs mois et, dans quelques cas, les entreprises ont pu constater l’évolution de leur cotation. 
Nous n’avons, c’est totalement normal, aucune prise sur les décisions de la Banque de France, pour autant elle est attentive aux évolutions de la conjoncture. Il ne s’agit pas de pousser les entreprises au bord du gouffre, bien au contraire.
 

Où en est le territoire quant aux demandes de PGE ?   
 
Du fait d’une « sortie du tunnel » qui s’est éloignée, la date limite pour l’octroi d’un PGE a été décalée du 31 décembre 2020 au 30 juin 2021. Dans les Bouches-du-Rhône 24 500 dossiers de PGE ont été ouverts depuis mars 2020 pour 5,1 mds€. A 89%, ce sont des TPE, et des PME pour 4,3%. Actuellement, nous ressentons une demande en très légère hausse. 100 dossiers par semaine sont instruits contre plus de 1500 par semaine sur les mois d’Avril à Juin 2020. 97,5 % des demandes sont accordées, les banques sont au rendez-vous du soutien aux entreprises de notre territoire .



Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Lundi 25 Janvier 2021 | Lu 611 fois