Menu

Pollution de l’air : des progrès mais une vigilance accrue


           



En charge de la surveillance de la qualité de l’air en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Air Paca a évoqué le 10 avril la situation particulière de l’étang de Berre. Si la mesure augmente la connaissance, les sources de pollution restent parfois complexes à détecter.

« Nous sommes dans la concertation, la transparence et la visibilité de nos résultats » a assuré en ouverture de la réunion du 10 avril à Martigues le directeur opérationnel d’Air Paca et responsable du site de Martigues, Xavier Villetard. La réunion a fait le plein de représentants associatifs et de quelques élus, attirés par l’ordre du jour en cette période où certains dévoilent des études alarmantes sans toujours en préciser clairement la méthodologie : « Qualité de l’air sur le pourtour de l’étang de Berre : une surveillance accrue au-delà de la règlementation ». Pour évaluer l’exposition de la population aux pollutions et les sources qui les causent, Air Paca met en œuvre des moyens humains et technologiques « en évolution constante, même s’ils sont limités par les contraintes financières » a ajouté le directeur, soucieux de rassurer sur la détermination de la structure à toujours mieux appréhender l’enjeu. Sébastien Mathiot, référent Ouest Bouches-du-Rhône / Etang de Berre d’Air Paca, a détaillé les mesures opérées, imposées par la règlementation mais pas seulement comme sur les particules ultra-fines (PM1), les dioxines-furannes ou les métaux toxiques, les composés organiques volatils... aux effets avérés sur la santé.

Plus exposé qu’ailleurs

« Il y a une tendance nette à l’amélioration tant sur les moyennes que sur les épisodes de pointe » souligne ce dernier, graphiques à l’appui, sur les polluants tels que dioxyde de soufre (SO2), ozone (03), benzène et particules fines (PM10 et PM 2,5). L’amélioration technologique des stations permet de disposer désormais de données captées toutes les 15 minutes. Selon les polluants et les éléments qui influent sur leur dispersion, comme les conditions météorologiques ou la topographie, des villes comme Vitrolles, Marignane, Rognac, Port-de-Bouc, Martigues Lavera, ont été plus impactées que d’autres. Par rapport aux valeurs observées sur la région, l’étang de Berre reste plus exposé qu’ailleurs. « Nous prenons toujours soin de compléter les modélisations par des mesures de terrain pour les recaler lorsque les concentrations sont sous-estimées » ajoute Sébastien Mathiot, en rappelant que l’étude « Scenarii » prend en compte 39 substances polluantes.

Difficultés techniques

En approche cumulée (combinaison de polluants au même endroit), les Bouches-du-Rhône sont intégralement situés en « seuil de vigilance active » sur une échelle d’excès de risque individuel, les valeurs les plus hautes concernant Martigues, Vitrolles, Marignane, Port-de-Bouc ou Berre… « Nous allons intensifier la surveillance sur les molécules qui poussent le risque à la hausse » dit-il. Pour Air Paca, la tâche n’est pas toujours possible cependant, notamment sur les particules fines auxquelles 86% de la population des départements 06, 13, 83, 84 demeure exposée à des niveaux supérieurs aux valeurs sanitaires recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (20 µg/m³ en moyenne annuelle) : « On s’équipe pour cerner les causes de mieux en mieux mais on ne peut techniquement pas tout discriminer » note Xavier Villetard. Parfois les apports scientifiques ont pu déboucher sur des résultants surprenants, à l’image du « Black Carbon » ou carbone suie, la source à Fos provenant de la combustion de bois (chauffage, brûlage de déchets…) et du transport. « Nous voulons créer et collecter suffisamment de données pour que des experts puissent les analyser de près » renchérit le directeur.

Jean-Christophe Barla

photo JC Barla: Sébastien Mathiot (Air Paca) souligne les progrès accomplis dans les émissions de particules fines, mais les risques sanitaires persistent pour la majeure partie de la population régionale.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 13 Avril 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter