Menu

Proclair s’exporte à Nice et à Lyon

Entreprise

           

Le groupe marseillais Proclair exporte son expertise à Nice et à Lyon. Objectif ? Construire la croissance, étape par étape, en faisant le choix de s’implanter localement pour être en phase avec les particularités de chaque territoire


Proclair s'exporte à Lyon
Proclair s'exporte à Lyon
Pour Proclair, PME régionale spécialisée dans le nettoyage, dont le siège social est situé à Marseille, la diversification territoriale est de mise. C’est par une ouverture géographique que l’entreprise entend faire croître son activité. « Nous exportons nos savoir-faire vers d’autres territoires. C’est dans ces conditions que nous avons relancé PROCLAIR RHONE ALPES à Lyon en 2015 et PROCLAIR COTE D’AZUR à Nice en 2018 » relève Aurélien Tourret, Directeur Général de PROCLAIR. 
En ce qui concerne Nice, « nos équipes se sont installées en réponse à la demande spécifique de notre clientèle azuréenne, puis nous avons créé une entreprise dédiée car l’activité diffère selon les territoires. La Côte d’Azur est une zone tournée vers le tourisme, l’impact de la crise sanitaire y a été fort. Il est important de s’adapter aux spécificités de ce territoire, de s’appuyer sur des équipes locales, et sur les liens que nous avons tissés avec notamment l’accompagnement de l’UPE 06 » relève Chloé Tourret, Directrice Générale de PROCLAIR CÔTE D’AZUR.
« A Lyon, l’histoire est plus ancienne. Dès 1998, nous avions la conviction qu’il fallait être présent dans cette ville située au carrefour de l’Europe » reprend Aurélien Tourret.« L’expansion s’effectue, en fonction des opportunités et des hommes, en construisant étape par étape. L’objectif consiste ainsi à pérenniser l’activité et à rayonner autour de la cité ». 
Les implantations lyonnaise et niçoise offrent une nouvelle dimension à l’entreprise. « Cela nous permet de proposer une offre homogène dans le grand quart Sud-Est tout en conservant l’agilité de nos équipes. Nous choisissons de travailler avec des PME régionales ou avec des entités de filiales de grands groupes nationaux installées en région ; des clients avec lesquels nous partageons les mêmes valeurs, afin de construire notre croissance » reprend Chloé Tourret. 
Sur l’organisation générale, « l’ensemble des services support que sont la comptabilité et le service RH sont restés à Marseille, mais nous avons dupliqué notre force commerciale et notre exploitation à Nice et à Lyon. A chaque fois, nous avons eu le souci de recruter des femmes et des hommes ayant une connaissance fine des territoires concernés ».
 

Nice, une expansion territoriale naturelle pour Proclair
Nice, une expansion territoriale naturelle pour Proclair

Sébastien Sappey-Marinier, un directeur d’agence ancré dans le territoire

Sébastien Sappey-Marinier, Directeur d’Agence de PROCLAIR RHONE ALPES affiche une expérience professionnelle éclectique. Outre un BTS transport et logistique, il a exercé des fonctions de directeur d’agence dans le travail temporaire avant d’être chef des ventes au sein du groupe ISOR. Depuis 2017 il a rejoint PROCLAIR RHONE ALPES où il a pris en charge le développement commercial et l’accompagnement de l’exploitation. « Dans la région lyonnaise, les activités industrielles, tertiaires et le transport sont prééminentes, notre approche en tient compte. A terme, nous envisageons de nous étendre sur les villes alentours ».« Dans un contexte très concurrentiel, le réseau personnel s’avère important ». Avec plus de cinquante agents, un responsable d’exploitation et deux chefs d’équipe, la branche lyonnaise s’avère en forte croissance et entend se rapprocher de l’exemple marseillais. « Nous dupliquons les process qui fonctionnent en profitant d’outils déjà éprouvés » reprend Sébastien Sappey-Marinier. « Nous accompagnons nos clients de façon positive en construisant sur des bases solides.  La spécificité de PROCLAIR ? « une notoriété qui s’appuie sur la qualité des prestations de nettoyage et le sérieux de nos salariés, les premiers ambassadeurs de l'entreprise ».



Rédigé par Fabienne Berthet, le Vendredi 19 Mars 2021 | Lu 164 fois