Menu

Provence Studios : fiançailles en panoramique avec La Victorine à Nice


           



Les studios de cinéma lancés par Olivier Marchetti à Martigues pourraient coopérer avec ceux de la Victorine, à Nice, désormais gérés par la mairie. Une perspective d’internationalisation des productions accueillies dans le sud.

« Martigues et Nice, aux yeux d’un producteur américain, c’est l’équivalent de deux quartiers de Los Angeles » s’amuse Olivier Marchetti, fondateur de Provence Studios. Quand Christian Estrosi, maire de Nice, dont la collectivité a repris la gestion des emblématiques Studios de la Victorine, a officialisé l’idée d’une coopération entre les deux sites pour décupler l’attraction de tournages en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le dirigeant des plateaux martégaux (26 000 m2, 22 hectares) a cerné immédiatement les potentialités d’un tel partenariat. « Nous sommes dans le respect de notre feuille de route tant en investissements qu’en accueil de productions audiovisuelles, dit-il. Cette année, des publicités, des clips vidéo, les séries La Stagiaire ou Leo Mattéi, la comédie « Les Déguns » qui accumule en ce moment les entrées au cinéma ont été tournés chez nous. Mais la marge de progression reste encore importante afin d’atteindre une taille critique à l’international. Il y a plus de complémentarités à construire entre nous que d’oppositions ! ». Nice avait mandaté voici quelques mois l’ancien président du Centre National de la Cinématographie (CNC), Eric Garandeau, pour mener une étude sur la relance des studios de la Victorine qui célèbreront leurs 100 ans en 2019. C’est lui qui a détecté, en venant à Martigues, cette piste de mutualisation et en a fait part à Christian Estrosi pour bâtir « le premier studio de France ».

Marchés à capter

« Avec l’essor des plates-formes en ligne comme Netflix, Amazon Prime Video, l’investissement d’Apple ou Facebook dans le secteur, les modes de consommation changent complètement et les créations deviennent de plus en plus spécifiques. Les demandes de devis adressées à notre studio proviennent de plus en plus de l’étranger. Notre prise de participation dans la Planète Rouge, à Marseille (production et post-production) vise à maîtriser la chaîne de valeur de A à Z. Les besoins sont là, les volumes pas encore, mais ça va venir. Entre Nice et Marseille, nous avons de quoi conforter l’offre de services. La Victorine, c’est une histoire, une aura internationale. Nous allons apprendre à nous connaître, commencer à travailler ensemble et créer un cercle vertueux pour la notoriété de la région ». L’approche se veut novatrice, les partenariats entre Nice et Marseille n’étant pas si répandus. « L’audiovisuel génère de l’emploi, des richesses directes et indirectes. Les politiques le comprennent désormais et les barrières tombent. L’évolution est positive, mais on n’a pas encore pris toute la mesure de la capacité de ce secteur à faire émerger les talents » souligne Olivier Marchetti. Le calendrier du rapprochement devrait être précisé en 2019.

Jean-Christophe Barla

Légende photo JC Barla

Des films comme Taxi 5, Gaston Lagaffe, Les Tuche 2 ou le tout récent Les Déguns ont été tournés sur le site martégal ainsi que de nombreuses séries télévisées.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 5 Octobre 2018 | Lu 2 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter