Menu

Rampal Latour célèbre ses 190 ans en vrai et en virtuel


           



Née en 1828, la savonnerie de Salon-de-Provence s’est transformée depuis sa reprise en 2004 par Jean-Louis et Irène Plot. Pour promouvoir son savoir-faire et sa volonté d’innover en respectant ses traditions, elle décline désormais ses visites en réalité augmentée.

Avant de se rendre dans les locaux de la savonnerie Rampal Latour à Salon-de-Provence, touristes, Salonais ou Provençaux peuvent effectuer une pré-visite en 3D. Le dirigeant, Jean-Louis Plot, a en effet offert le 16 octobre à Nicolas Isnard, maire de Salon, deux casques de réalité virtuelle, l’un pour le hall de la mairie, l’autre pour l’office de tourisme. Le film permet de survoler son atelier historique de la rue Félix-Pyat, en centre-ville, et son usine et boutique, opérationnels depuis 2016, zone de la Crau. Pour Jean-Louis Plot qui a repris la savonnerie en 2004 avec son épouse Irène, l’initiative apporte un éclairage supplémentaire sur une stratégie d’innover dans la tradition qu’ils portent ensemble avec succès depuis 14 ans. A l’époque, Rampal Latour comptait 5 personnes pour un chiffre d’affaires de 600 000 euros. Aujourd’hui, elle en emploie 40 pour 5,54 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Nos produits sont vendus dans 900 magasins dont 6 que nous détenons en propre et nous les commercialisons dans vingt pays sur trois continents » souligne le dirigeant. Rampal Latour a de plus développé un nouveau procédé de fabrication, plus économe en eau et énergie, tout en restant dans la méthode ancestrale. Son savon de Marseille contient 3% de glycérine (plus douce pour la peau), soit 30 fois plus qu’auparavant, suite à une coopération R&D avec l’IFP Energies Nouvelles. « De nouvelles innovations seront lancées prochainement » promet-il.

Succès et distinctions

Directeur régional de Bpifrance, Pierre Villefranque se réjouit d’une évolution que la banque publique a accompagnée. « Jean-Louis Plot nous a sollicités sur quasiment tous les dispositifs que nous proposons aux PME, du crédit-bail immobilier pour la nouvelle unité à l’internationalisation en passant par l’innovation ou le conseil. C’est une réussite exemplaire qui donne du sens à notre action ». A la tête du Secrétariat Général aux Affaires Régionales, Thierry Queffelec compare le savon de Marseille de Rampal Latour « à une œuvre d’art parce que l’entreprise a su allier qualité et résistance au temps qui passe avec une innovation qui transforme le quotidien durablement ». Quant à Nicolas Isnard, tout ravi d’avoir vu Salon distinguée « Ville la plus dynamique de France » dans sa catégorie (- 90 000 habitants) par « Parcours France » et « Le Point », il perçoit dans la PME un symbole de cette reconnaissance : « Il y a cinq ans, ce terrain était couvert d’herbes folles. Grâce à un entrepreneur qui ose, il y a maintenant une usine et des emplois sur un produit qui a fait l’identité et l’histoire de notre ville ».

Jean-Christophe Barla

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 19 Octobre 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter