Menu

SGS prend ses aises à Aix-en-Provence


           



SGS Consumer Retail & Services (CRS) a rassemblé ses deux laboratoires d'essais sur un seul site de 3 000 m2 sur le Technopôle de l'Arbois. Une nouvelle expansion après celle réalisée en 2014.

Avec plus de 85 000 collaborateurs et 1 800 bureaux et laboratoires sur la planète pour un chiffre d'affaires 2015 de 5,7 milliards de francs suisses (5,3 milliards d'euros), SGS s'affiche comme le leader mondial de l'inspection, de la vérification, de l'analyse et de la certification. Le laboratoire aixois du groupe suisse réalise les tests physiques et mécaniques des biens de consommation les plus divers, du jouet aux outils de bricolage, en passant par les produits de puériculture, le mobilier, le textile, les peintures, les appareils électriques... Pour s'assurer de leur sécurité et de leur conformité aux règlementations complexes françaises et européennes, il s'adresse autant à des clients nationaux que locaux. Dans la perspective d'intégrer dans ce panel d'activités les dispositifs électro-médicaux (Cofrac l'a accrédité fin 2016), SGS CRS voulait se doter d'installations plus spacieuses. En se déplaçant de quelques centaines de mètres sur le Technopôle de l'Arbois, il a pu trouver un bâtiment de 3 000 m2 pour y abriter des missions auparavant réparties sur deux sites.

Journées de découverte

Plus de 80 collaborateurs ont pris possession du lieu depuis la fin de l'été 2016, mais l'inauguration se déroulera en deux temps : d'abord, ce 26 janvier, avec une présentation des moyens dédiés aux "Medical Devices", puis le 2 mars autour d'une journée "In Lab Coworking" ciblée sur les cabinets d'ingénierie. N'importe quel entrepreneur intéressé par la découverte peut s'inscrire sur le web de l'entreprise. "Nous bénéficions d'un espace beaucoup plus rationnel pour développer nos activités, indique Hélène Martin-Largement, la directrice des laboratoires SGS CRS. Si nous louons le bâtiment, le groupe a investi environ 900 000 euros dans l'acquisition de nouveaux équipements et bâtiments tous secteurs confondus. Pour superviser les activités liées aux dispositifs médicaux, nous avons recruté un expert chez Supersonic Imagine, notre voisin". La directrice veut également accroître les interventions de conseil en amont de la fabrication de produits, sur la R&D.

Jean-Christophe Barla

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Mercredi 25 Janvier 2017 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter