Menu

Sport : sortir des stéréotypes de genre


           



Faire avancer les mentalités et dépasser les comportements dictés souvent des habitudes ou des réflexes, la conférence sur les stéréotypes de genre dans le sport menée par le FCE ( Femmes Chefs d’Entreprises) fait le point sur la question, anecdotes révélatrices à l’appui et incite au changement.

Mieux comprendre les stéréotypes de genre dans le sport, un enjeu d’avenir pour dépasser les idées reçues auquel s’est attelé Aurore Sun, présidente de la FCE Marseille dans le cadre de la journée internationale des droits de la femme. Le 13 mars dernier, elle a ainsi accueilli à la CCIMP divers intervenants dont Béatrice Barbusse, secrétaire française de la fédération de handball, sociologue et auteur du livre « Du sexisme dans le sport ». La conférence animée par Christophe Lucari, professeur associé à la faculté des sciences du sport a aussi donné la parole à Emmanuelle Clair Dumont, Emma Gongora, Laurence Manfredi et Nathalie Benoît, autant de championnes dans des disciplines variées et engagées dans cette cause. Le sexisme ordinaire trouve toujours un moyen de s’inviter et reste monnaie courante. Il pose la question d’une nature masculine du sport comme celles de la féminité des sportives et des actrices du sport a-t-il été rappelé. « Les mentalités sont le frein numéro un. Tout n’est qu’une question d’éducation. Tant que les gens ne porteront pas un regard différent sur les femmes dans le sport, on n’arrivera pas à avancer » insiste Béatrice Barbusse. Et d’évoquer, film à l’appui, des sports pensés par les hommes, pour les hommes et afin qu’ils le restent et « un empire de la testostérone ». Autant d’éléments à remettre en cause à la lumière des comportements et de l’éducation. Pour Aurore Sun, le parallèle entre le monde économique et l’entrepreneuriat est évident. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à être licenciées d’une fédération sportive mais elles n’atteignent pas pour autant des postes à responsabilités. Face à cela un travail de déconstruction des stéréotypes est nécessaire. Comprendre pourquoi ils existent, voir ce à quoi les femmes sont confrontées est déjà une invitation au changement. Dont acte !

FB

photo : Béatrice Barbusse, intervenante dans la conférence, les stéréotypes de genre dans le sport.

fberthet


Rédigé par fberthet, le Vendredi 15 Mars 2019 | Lu 1 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter