Menu

Stratexio permet d’accélérer votre démarche à l’international


           



Cette initiative, émanant d’organisations patronales et consulaires, offre aux dirigeants de PME déjà présentes sur les marchés internationaux de progresser en toute connaissance de cause.

« Trop de dirigeants partent en mission vers des pays à la mode sans véritable réflexion en amont sur leur propre entreprise. Avec notre  programme collectif qui bénéficie de l’expertise d’intervenants de haut niveau, dont des entrepreneurs qui ont réussi, nous balayons tous les sujets transversaux. Avec notre module individuel, nous proposons un référent spécialisé qui suit les chefs d’entreprise », explique Stéphanie Le Dévéhat-Picqué, déléguée générale de Stratexio (Stratégies pour l’exportation et l’internationalisation).

Initié par Jean-Claude Volot, chef d’entreprise du secteur de la sous-traitance aéronautique, labellisé par le Medef, CCI international, GFI, CGI et le Medef International, ce programme de formation est soutenu, entre autres, par les fédérations professionnelles et l’ordre des experts-comptables. 

Mis peu à peu en place dans toute la France au sein de « clubs Stratexio », il cible essentiellement la préparation « en profondeur » de l’entreprise à l’accélération de son internationalisation (RH, formation du personnel, financement, etc). «  En fait, nous sommes complémentaires des missions organisées par les CCI et autres acteurs de l’international. Après Paris et les pays de la Loire, nous devrions lancer des clubs dans le Nord-Est, le Nord, le Sud-Ouest. Concernant Marseille, les contacts sont amorcés avec CCI international, l’UPE 13,  les experts-comptables, la Banque Populaire… Et nous espérons ouvrir un club dès que possible », poursuit-elle.

Avec ses deux formules au choix (programme complet et programme à la carte) Stratexio, qui permet aux chefs d’entreprise d’échanger entre pairs, peut être éligible au budget formation.

A noter : le dossier de candidature est à retirer sur le site www.stratexio.fr.

Quelques critères sont requis : un CA à l’export > 10%, un engagement personnel, une ambition de développement et une adhésion aux valeurs.

Marie-Odile Helme

oolive


Rédigé par oolive, le Jeudi 15 Juin 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter