Menu

Sunpartner milite pour la transparence


           



Avec sa nouvelle ligne de production de verres photovoltaïques transparents et semi-transparents, la PME de Rousset s'ouvre un horizon de leader mondial, selon la Banque Européenne d'Investissement qui lui accorde un prêt de 15 millions d'euros.

Pénétrer dans le "Solar Hub" puis l'unité de production de Sunpartner Technologies à Rousset, c'est apercevoir l'un des visages que pourrait présenter la ville du futur. Le concept, en tout cas, n'est plus de la science-fiction pour la start-up née en 2008 des ambitions de ses deux fondateurs et devenue une PME industrielle de 85 personnes. D'une capacité de production de 150 000 m2 par an, l'outil commence à fabriquer ses panneaux de verres photovoltaïques transparents et semi-transparents, avec des possibilités décoratives originales qui devraient séduire architectes et urbanistes. Inaugurée le 5 octobre avec l'ensemble des partenaires publics et privés qui ont accompagné l'essor de la société, l'installation de 1 200 m2 a nécessité un investissement de 8 millions d'euros. Une dizaine de personnes intervient dans l'unité par "shift". "Nous pourrons monter jusqu'à cinq "shift", au fur et à mesure du développement du marché, indique Ludovic Deblois, président de Sunpartner. Les gammes que nous proposons, avec différents niveaux de transparence (Wisips Vision Glass, Wisips Design Glass, Wisips Cameleon) devraient nous porter à l'horizon 2022 à des ventes cumulées de 350 millions d'euros si nous atteignons notre objectif d'avoir produit 1 million de mètres carrés à cette échéance".

Armé pour croître

La croissance espérée impacte déjà l'emploi. "Depuis début 2017, nous avons recruté 30 collaborateurs. Nous ouvrirons quarante postes l'an prochain sur la R&D, la production et le commercial". Sunpartner Technologies ne manquera pas de moyens : après avoir levé 55 millions d'euros publics et privés depuis sa création, elle a signé avec la Banque Européenne d'Investissement, durant cette inauguration, un accord de prêt de 15 millions d'euros pour poursuivre son expansion. "En 2018, nous tablons sur 10 millions d'euros de chiffre d'affaires. A partir de 2019, la société atteindra son équilibre, ce qui lui permettra de commencer à supporter elle-même une partie de ses investissements" annonce Ludovic Deblois qui prévoit l'ouverture d'une deuxième unité en Europe fin 2019. Bâtiment, transports, objets connectés : les marchés potentiels sont multiples pour les technologies Wisips. "De nombreux partenaires industriels français et étrangers les intègrent déjà, mais nous discutons avec beaucoup d'autres" assure-t-il, déterminé à tenir ses objectifs.

Jean-Christophe Barla

photo JCB: La ligne de production permet de fabriquer des verres photovoltaïques transparents mais aussi très "design" en bardage de façades.

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Vendredi 6 Octobre 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >