Menu

Total signe une convention pour la reconversion de La Mède en bioraffinerie


           



Total France s’engage dans la reconversion du site de la Mède en bioraffinerie qui produira 500 000 tonnes par an de biodiesel. Le groupe qui s’apprête à investir 275 M€,  a signé le 13 février en préfecture de région, une convention volontaire de développement économique et social. Réouverture en 2018 avec 250 emplois préservés sur un effectif global de 430. 

Les dernières gouttes de brut raffinées fin 2016, Total entreprend désormais une  transformation profonde du site de la Mède en bioraffinerie.

« Les travaux ont démarré. En 2018, elle produira 500 000 tonnes par an de biodiesel à partir d’huiles usagées de deuxième génération et 55 000 T de bio propane et bio naphta. Ce projet représente un investissement de 275 M€ et permet le maintien de 250 postes sur le site », a annoncé, le 13 février, François Bourrasse, directeur de la plate-forme de la Mède, lors de la signature d’une convention volontaire de développement économique et social, en présence du préfet et des représentants de la métropole Aix Marseille Provence et du Conseil régional PACA.

Si 180 salariés sont restés sur la touche, le groupe tient, à travers la signature de ce document, à développer de nouvelles activités sur les 200 ha. « Cette convention s’inscrit dans la démarche de la nouvelle économie circulaire industrielle initiée en PACA (…) », ajoute François Bourrasse.

Outre le développement d’une bioraffinerie, Total annonce la création d’une unité de production d’additifs, une augmentation de la fabrication d’essence d’avion et le maintien de certaines unités de raffinage. « Nous allons également construire une plate-forme logistique dédiée au stockage des produits qui devraient générer des trafics sur le port», détaille François Bourrasse.

Le groupe pétrolier prévoit d’ouvrir un centre de formation « Oleum Sud » en partenariat avec l’IFP Energies Nouvelles » et de construire cette année une ferme éolienne de 8MW.  

En 2015, Total annonçait aux partenaires sociaux l’arrêt programmé de l’unité de La Mède. En service depuis 83 ans, elle raffinait 5 millions de tonnes de brut par an.

En 2018, Total la Mède sera la première bio raffinerie française. Dans le monde, des sites similaires fonctionnent déjà à Singapour, Rotterdam (Neste) et bientôt à Porto Maghera (ENI)  en Italie.

Nathalie Bureau du Colombier

Photo : En signant une convention volontaire de développement économique et social, Total s’engage à maintenir une activité sur le site de la Mède et à soutenir l’emploi localement. De g. à dte : François Bourrasse, directeur de Total La Mède, Philippe Maurizot (Conseil régional PACA), Stéphane Bouillon, préfet des BDR et de PACA et Martial Alvarez, conseiller à la métropole délégué à l’emploi. © NBC

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 17 Février 2017 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter