Menu

"Tous acteurs 2020": 5 défis à relever


           



En mars 2020, 92 maires seront élus sur le territoire métropolitain d’Aix-Marseille-Provence. A quatre mois du scrutin, le monde économique s’invite largement dans la campagne. Après le livre Bleu de la CPME et le dispositif de l’UPE 13, Municipales 2020, le collectif « Tous acteurs », réunissant les principales branches professionnelles, a présenté le 17 décembre dernier cinq défis à relever à l’adresse des futurs édiles.

17 décembre 10h, au moment où toutes les formations syndicales défilaient en rangs serrés sur la Canebière contre la réforme des retraites, le Palais de la Bourse réunissait près de 200 chefs d’entreprises, présidents des branches professionnelles du bâtiment, de l’artisanat, de la métallurgie, du portuaire ou encore de l’immobilier. Une conférence  de deux heures au terme de laquelle, les chefs d’entreprises ont remis aux candidats aux élections municipales un document  « tous acteurs », renfermant une centaine de propositions organisées en cinq défis à relever lors de la mandature voire bien au-delà.

« Il faut sortir de la logique du temps court des municipales et défendre une vraie vision pour 2040 /2050 », a lancé Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille-Provence. 

Les défis ? « Donner envie de vivre et travailler ici, assumer notre vocation mondiale, dessiner la métropole durable en Méditerranée, co-gérer les projets-clés du territoire, combiner foncier, mobilité et connectivités physique et numérique » avec en filigrane les problèmes de mobilité, d’environnement, de logement, d’inclusion en particulier de la jeunesse, d’attractivité des talents.  « 60% des métiers de demain n’existent pas encore, il faut sensibiliser la jeunesse aux nouveaux métiers », plaide la présidente du réseau Femmes Cheffes d’Entreprises Aurore Sun. 

« Nous avons réussi à nous parler, à échafauder un destin pour la métropole et nous sommes à disposition des candidats pour travailler à la réalisation de ces propositions », a lancé Monique Cassar, présidente de la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat. Frédéric Régis, président du groupement des entreprises du pays d’Aix a rappelé aux candidats potentiels, assis au premier rang, que le monde économique via la CVAE est de loin le « premier contributeur au budget de la métropole d’Aix-Marseille-Provence » tout en invitant les collectivités à serrer la vis sur les dépenses de fonctionnement. Fabrice Alimi, président de la Fédération nationale des Clubs Immobiliers et élu consulaire, insiste quant à lui sur la nécessaire porosité du politique avec le monde économique : « Nous n’avons pas toujours été écouté Vous devez prendre en compte nos initiatives ». Une porosité croissante depuis les régionales de 2015. 

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 20 Décembre 2019 | Lu 3 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter