Menu

Un Forum très énergique pour promouvoir l’industrie


           



Le 9 novembre, la CCI Marseille Provence hébergeait le 3ème forum de l’industrie de demain, porté par EDF et Industries Méditerranée. Avec l’appui de grands dirigeants nationaux, l’événement a mis sur le devant de la scène tous les attraits et perspectives d’une industrie motrice de l’économie régionale.

Plus de 600 participants, principalement entrepreneurs, ont créé le 9 novembre une effervescence dans le Palais de la Bourse à Marseille comme on n’en avait pas vue depuis longtemps en faveur de l’industrie provençale. Mise sur pied par EDF et Industries Méditerranée, la 3ème édition du « Forum de l’Industrie de demain » a fait le plein dans une formule qui mêlait ateliers en petit comité autour de vingt tables tôt en matinée, chacun centrée sur un projet ou enjeu du territoire dans les domaines de l’énergie (neutralité carbone, éolien offshore flottant, Iter, formation professionnelle…), séances plénières et conférence (très applaudie) sur le biomimétisme de Kalina Raskin, directrice générale du laboratoire CEEBIOS. La journée s’est prolongée par les « Rencontres Business & Industrie » à l’initiative de la CCI Marseille Provence et de Team Henri Fabre. Plus d’une trentaine de start-ups et PME présentaient leur savoir-faire en « maintenance et modernisation des process et équipements industriels » aux représentants de six grands donneurs d’ordres, CEA, EDF, Naval Group, Safran, Thales et Total. « La région est bel et bien une région industrielle. C’est important de sensibiliser la population à son importance dans l’économie » a déclaré le Secrétaire Général aux Affaires Régionales, Thierry Queffélec. Jean-Bernard Lévy, président d’EDF, a évoqué lui aussi la nécessité d’un « nouvel élan sur le plan industriel en France », compte tenu de la difficulté d’attirer des jeunes vers ces emplois. Un rapide sondage à main levée auprès de la salle a démontré que plusieurs dizaines d’entrepreneurs se heurtent à l’absence de candidats aux postes qu’ils offrent. Aux yeux du président d’EDF, l’Education Nationale doit jouer son rôle pour soutenir les efforts des industriels en montrant aux élèves que l’industrie est une « filière noble ».

Une industrie pour l’intérêt commun

Bruno Grandjean, président de l’Alliance Industrie du Futur, s’est réjoui de son côté qu’en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la croissance de l’emploi industriel est deux fois plus élevée que la moyenne nationale. « Il se passe vraiment quelque chose ici. L’industrie est en phase avec l’intérêt général. Dans les années 80, on parlait de société post-industrielle. C’était une erreur. On voit aujourd’hui que notre société est hyper-industrielle. Ce travail doit mobiliser tous les acteurs ». Pour Kalina Raskin, regarder et comprendre la nature et ses phénomènes pour concevoir des valorisations industrielles peut ouvrir une piste : « Le biomimétisme permet de donner du sens aux formations. Les étudiants y voient un enjeu intellectuel fascinant ».

Jean-Christophe Barla   

photo JC Barla

Thierry Chaumont, président de l’UIMM Alpes-Méditerranée, ouvre les débats sur un nuage de mots révélateurs de « l’industrie de demain ». 

jcbarla


Rédigé par jcbarla, le Mardi 13 Novembre 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter