Menu

Une DSP en gestation entre la Corse et la Sardaigne


           



Les lignes maritimes Propriano-Porto Torres et Bonifacio-Santa Teresa di Gallura pourraient faire l’objet d’une délégation de service public dès 2019. Un nouveau cadre juridique est en cours d’élaboration, sous l’égide de Bruxelles, destiné à améliorer les liaisons maritimes et aériennes entre la Corse, la Sardaigne et l’île d’Elbe.

La Chambre de commerce et d’industrie du Var (*) a convié, le 5 juillet dernier, ses partenaires du projet européen « Gestion européenne conjointe des Connexions et des Transports pour les îles » —GEECCT- îles— à avancer sur le programme lancé en février 2017.

D’une durée de 24 mois pour un coût de 1,9 M€ dont 1,6 M€ provenant des fonds Feder, le GEECCT- îles consiste à densifier l’offre de transport sur l’arc latin. Les partenaires souhaitant favoriser les transports de marchandises et de passagers et accroître les échanges notamment inter insulaires. « Nous voulons améliorer l’offre touristique y compris en hiver et générer de l’activité économique », précise Erick Mascaro, membre élu à la CCI du Var.

Pour le directeur adjoint des ports du Var, Hervé Moine, ce programme européen permettra à Toulon d’attirer de nouvelles lignes et de voir son trafic passer de 1,5 en 2017 à 2 millions de passagers par an.

Comme pour la DSP entre le continent français et l’île de Beauté, l’Office des Transports de la Corse est chargé de la mise en œuvre de ce projet à travers la création d’un Groupement européen de Coopération territoriale (GECT). « Le GECT sera basé en Corse, la gouvernance doit être constituée. Il s’agit de bâtir un système de continuité territoriale entre la Ligurie, la Sardaigne et la Corse. Le GECT aura la gestion des services transfrontaliers. Ce sera une innovation extraordinaire, un exemple concret de gestion conjointe », explique Arcangelo Merella, secrétaire général des infrastructures, des transports de la Région Ligure. Selon l’Observatoire, les premières lignes maritimes à bénéficier d’aides européennes et des régions seraient les traversées Propriano-Porto Torres et Bonifacio-Santa Teresa di Gallura. L’appel à manifestation d’intérêt ayant été déclaré infructueux, ces lignes peuvent donc prétendre à bénéficier de subventions.

L’Office va se concentrer au démarrage à encourager à la création de lignes maritimes, l’Italie ne possédant pas de compétence à ce jour pour organiser la desserte des transports aériens. L’ambition étant de parvenir à terme à relier la Corse à la Sardaigne également par les airs.

N.B.C

(*) La CCI du Var est associée au programme aux côtés de l’OTC, de la région Sarde, la Ligurie, les autorités portuaires de Sardaigne et de Toscane, la CCI de Haute Corse et de Corse du Sud.

 

Photo : Les responsables transports des régions Corse, Ligurie et Var se sont réunis le 5 juin à Toulon lors d’un séminaire consacré au projet européen GEECCT- îles. ©N.B.C

 

 

nbdc


Rédigé par nbdc, le Vendredi 20 Juillet 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter