Menu

WitMonki, un atout cœur !


           



La start up WitMonki issue de la recherche universitaire et co créée par Rachid Bouchakour l’année dernière a mis au point une puce minuscule pour détecter les troubles du rythme cardiaque et transmettre les données au médecin. Une innovation qui pourrait concerner 9 à 15 % de la population.

La start up marseillaise WitMonki-créée en juin 2017 par Rachid Bouchakour a pour ambition d’améliorer la prévention et d’accélérer la prise en charge des patients atteints de troubles du rythme cardiaque.  Un tracker d’activité permettant la transmission des données d’électrocardiographie au médecin quand une anomalie est détectée a été développé.  La technologie (puce électronique et algorithmes)  mise au point par l'Institut Matériaux, Micro-électronique et Nanosciences de Provence et le Laboratoire d’Informatique et Systèmes, tous deux basés à Marseille et Toulon est une vraie innovation transdisciplinaire. Elle conjugue plusieurs compétences associant micro-électronique, intelligence artificielle, mathématique, médecine, sciences humaines. L’enregistreur au format carte de crédit dont la commercialisation est annoncée cette année s’avère la première phase du déploiement. « Le dispositif est peu cher et facile à utiliser » reprend Rachid Bouchakour. Des bornes dans les pharmacies puis un bracelet portable 24h/24 à l’horizon 2020 sont prévus d’ici deux ans. Les trois brevets ont été déposés, gérés par la SATT Sud-Est. Witmonki qui a déjà reçu 2 millions d’euros de la fondation A* Midex, issue d’AMU, est en phase de levée de fonds pour financer notamment les études cliniques sur son premier produit. « Après une expérimentation au niveau régional, nous souhaitons déployer 230 000 cartes en France. Les autotests en pharmacie s’adresseraient en priorité à la population la plus touchée, les seniors. Ils concerneraient quelques 200 000 personnes à Marseille. Il existe 23 000 pharmacies en France, nous souhaitons en équiper 10% ». Selon une étude réalisée par Erdyn, cabinet de conseil en innovation, 30 à 40 millions d’euros de CA pourrait être générés par cette activité à l'horizon 2022.  

FB

Photo: Rachid Bouchakour a fondé la start up WitMonki.

 

fberthet


Rédigé par fberthet, le Vendredi 16 Mars 2018 | Lu 0 fois





>>> Dans la même rubrique >>>
< >





Businews Mag

Businews N° 194 Juin 2020


Businews N° 194 Juin 2020


Facebook

Derniers tweets

Les plus lus

Inscription à la newsletter