Menu

​60 M€ supplémentaires alloués à la formation professionnelle dans le sud

Economie

           

Pour accélérer la formation professionnelle, l’État et la Région Sud ont signé un accord cadre ce 22 janvier 2021, à l’AFPA de la Treille, à l’Est de Marseille. Au terme de cet accord, déclinaison régionale de France Relance et du plan « 1 jeune, 1 solution », 60 M€ seront alloués à la montée en compétences des jeunes avec davantage de places dans le domaine de la formation continue, les écoles de la deuxième chance, les financements de stage.


Signature ce 22 janvier à l’AFPA de La Treille d’un accord cadre pour la mise en œuvre du volet Compétences du Plan de relance en présence de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Élisabeth Borne, de Carine Seillier, haut-commissaire aux Compétences, de Renaud Muselier, président de la Région Sud et du préfet Christophe Mirmand. ©NBC
Signature ce 22 janvier à l’AFPA de La Treille d’un accord cadre pour la mise en œuvre du volet Compétences du Plan de relance en présence de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Élisabeth Borne, de Carine Seillier, haut-commissaire aux Compétences, de Renaud Muselier, président de la Région Sud et du préfet Christophe Mirmand. ©NBC
C’est sur le site de la Treille, un des plus grands centres AFPA de France, qu’a été signé ce 22 janvier, l’accord cadre pour la mise en œuvre du volet Compétences du Plan de relance en présence de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Élisabeth Borne, Carine Seillier, haut-commissaire aux Compétences et Renaud Muselier, président de la Région Sud. Cet accord cadre alloue 59 M€ de financements supplémentaires pour la formation des jeunes et permettra de financer 12 000 nouvelles formations. 

​Formation dans la santé et dans les métiers de la mer

La Région qui participe à hauteur de 32 M€, pour 6 700 bénéficiaires, cible parmi les formations prioritaires le secteur de la santé (infirmiers, aides-soignants, ambulanciers, auxiliaire de puériculture…) et alloue 600 places supplémentaires dans les six Écoles de la deuxième chance, 200 financements de stage, 400 places supplémentaires de formations continues, dans l’enseignement supérieur et 1400 places de formation dans les secteurs touchés par la crise.  
Lors de sa venue, la ministre a visité les 12 ha de l’Afpa La Treille qui accueille depuis trois ans La Varappe, entreprise d’insertion. Elle s’est également entretenue avec des jeunes qui viennent d’intégrer le dispositif « La Promo 16 / 18 ». Éloignés du système scolaire, ces jeunes découvrent de nouveaux métiers au sein de l’AFPA.  « Ce programme s’adresse aux jeunes décrocheurs de 16 à 18 ans qui n’ont pas encore trouvé leur voie professionnelle. Il s’agit de leur permettre de tester durant quatre mois des projets d’insertion professionnelle en immersion sur les plateaux techniques des centres AFPA », explique la ministre Élisabeth Borne. Des formations aux métiers de soudeur, de chaudronnier avec des débouchés à la clé. « Pour sauver la filière aéronautique, l’État commande des hélicoptères militaires. Des commandes qui feront travailler nos chaudronniers, nos électroniciens. A Toulon, la démarche est similaire pour Naval Group qui a vendu des sous-marins à l’Australie », précise Renaud Muselier.
Les métiers de la mer qui représentent 10% des actifs en Région sud ont le vent en poupe. Raison pour laquelle, l’AFPA de la Treille a déployé un projet d’envergure en lien avec l’industrie de la mer. A compter d’avril 2021, le programme "Croissance bleue" de l’AFPA, soutenu à hauteur de 640 000 € par la région sud, prévoit de former 165 demandeurs d’emplois dans les métiers de l’industrie navale entre Marseille et La Ciotat.     
 

La ministre Elisabeth Borne s’est entretenue avec des jeunes qui viennent d’intégrer le dispositif « La Promo 16 / 18 ». ©NBC
La ministre Elisabeth Borne s’est entretenue avec des jeunes qui viennent d’intégrer le dispositif « La Promo 16 / 18 ». ©NBC



Rédigé par Nathalie Bureau du Colombier, le Vendredi 22 Janvier 2021 | Lu 155 fois