Menu

L'UR-Scop Provence-Alpes Côte d'Azur Corse veut "rendre le monde économique plus coopératif"


           

Nouveau président de l'UR-Scop Provence-Alpes-Côte d'Azur, Franck Maillé entame un mandat de quatre ans qui sera rythmé par quatre mots-clefs : Engagement, proximité, ambition et solidarité.


Franck Maillé prend la présidence de l'UR-Scop pour quatre ans (photo: DR)
Franck Maillé prend la présidence de l'UR-Scop pour quatre ans (photo: DR)
"Notre plus grande force est de replacer l'humain au cœur de l'écosystème économique, ce qui donne cette dynamique actuelle avec les créations de Scop et de Scic", souligne Franck Maillé. Porté à la présidence de l'Union régionale des sociétés coopératives (UR-Scop) Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse* en novembre 2021, le gérant de la Scop phocéenne Trans-Massillia (transport, manutention, stockage, archivage, recyclage) succède à Alain Maïssa qui devient l'un de ses deux vice-présidents. Son nouveau bureau présente une parité parfaite entre les femmes et les hommes (voir encadré plus bas) et veut "rendre le monde économique plus coopératif et plus orienté vers une transition écologique".

Franck Maillé veut bâtir son mandat de quatre ans sur quatre piliers, assez transversaux: L'engagement, la proximité, l'ambition et la solidarité.

Engagement, car il souhaite "faire rayonner notre territoire au travers de nos entreprises non délocalisables qui défendent les communs de l'humanité et partagent ses richesses." La proximité reflète la motivation même de sa volonté de briguer la présidence de l'Union régionale. "Élu au conseil d'administration depuis 2012, je trouvais que nous n'étions pas assez proches de nos coopératives. Il manque du lien, de la cohésion et je souhaite coopérer avec toutes les coopératives existantes", explique Franck Maillé. Il installe donc un délégué sur Nice pour couvrir les départements des Alpes-Maritimes et du Var (celui qui accueille le moins de Scop) et envisage aussi d'en placer un autre dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence. L'objectif est de mieux accompagner les Scop et les Scic vers les transitions écologiques, énergétiques et numériques. "Nous devons changer de paradigme. Pour l'instant, notre économie n'a trouvé que l'accélérateur, il faut aussi trouver un frein en sensibilisant les entreprises à la RSE. C'est notre ADN depuis un certain temps, il faut l'améliorer dans nos gouvernances en cassant l'économie linéaire pour arriver à l'économie circulaire", commente-t-il.

"Ne pas rester dans l'entre-soi et s'ouvrir"

L'ambition pour l'UR, c'est celle en interne de favoriser "la qualité de vie au travail, l'expression des émotions, des opinions, de l'humour afin de libérer et développer les potentiels." Ceci vaut aussi pour l'externe. "J'ai envie de montrer que fonctionner en coopérative améliore la qualité de vie tout en nous permettant de nous enrichir au quotidien. Nous travaillons dans notre propre entreprise et nous décidons ensemble de notre stratégie et de notre fonctionnement", indique le nouveau président. Il est soucieux "de ne pas rester dans l'entre-soi et veut s'ouvrir." Un des outils pour le faire sera de créer une télé des Scop avec l'aide de ses adhérents. "Nous y présenterions les coopératives, l'innovation sociale et technique", dévoile-t-il.

Quant à la solidarité, Franck Maillé veut "prendre le contre-pied  d'une culture de compétition" et "permettre de réduire les inégalités, et de soutenir tous les acteurs de notre territoire."

* 313 Scop (Sociétés coopératives et participatives) et Scic (Société coopératives d'intérêt collectif) - dont 141 dans le département des Bouches-du-Rhône - sont réunis dans l'UR-Scop Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse. Elles représentent 3 300 personnes et un chiffre d'affaires de 238 M€.

Le nouveau bureau de l'URSCOP Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse

Franck Maillé, président (Scop Transmassilia)
Alain Maïssa, vice-président (Scop Sigec)
Isabelle Wennekers, vice-présidente (Scop Tetraccord)
Arnaud Delcasse, trésorier (Scop Coopgo)
Cécile Moniere, secrétaire du bureau (Scop Lica)
Joël Gombin (Scop Datactivist)
Sophie Radisse (Scic Immaterra)
Sandrine Thil (Scop Triangle)
Catherine Berthonneche (Scop CAE Mosaïque)
Denys Beullens (Scop Petra Terra)
Peggy Capdevielle (Délégation des Scop & Scic)
Lisa Giacchino (Scop L'Âge de Faire)
Driss Hassaïne (Scic Okhra)
Jean-Noël Juillard (Scop CD Innov)
Elisabeth Luc (Scic Potentielles La Coop)
Claire Masclet (Scop Claie)
Hugo Neron (Scop Duodaki)
Thierry Paoletti (Scop Atem)
Léa Robert (Scic Irfedd)
Pierrette Salvadori (Scop A Prova)
Antoine Seveno (Délégation régionale des Scop & Scic)
Jérôme Voutier (Scop Solea Voutier)
 


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Jeudi 20 Janvier 2022 | Lu 468 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >

En direct




À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter