Menu

Tenergie veut alimenter son développement en multi-énergies


           


Tenergie dispose de vingt-deux projets en développement dans les Bouches-du-Rhône. de g. à d. François Trabucco, directeur général, Nicolas Jeuffrain, président, et Gauthier Dieny, directeur général délégué développement. (Photo: F.Dubessy)
Tenergie dispose de vingt-deux projets en développement dans les Bouches-du-Rhône. de g. à d. François Trabucco, directeur général, Nicolas Jeuffrain, président, et Gauthier Dieny, directeur général délégué développement. (Photo: F.Dubessy)
Développer la méthanisation, accélérer sur l'éolien et renforcer son cœur de métier historique, le photovoltaïque. Telle est la feuille de route de Tenergie qui disposait, à fin décembre 2022, de 1 500 centrales solaires et éoliennes d'une puissance installée de 680 MW. "L'objectif est de doubler, d'ici 2026, le nombre et la puissance installée de nos centrales en exploitation pour atteindre les 3 000 et 1,6 GW. Nous sommes convaincus par le mix énergétique", ambitionne Nicolas Jeuffrain. Le président et co-fondateur de l'entreprise basée depuis avril 2022 à Fuveau veut continuer la croissance externe, très forte entre 2010 et 2020 (acquisition de Soleol fin 2022), tout en privilégiant la croissance interne. "Notre vision 2026 prévoit de développer nos propres projets et de les amener sur toute la chaîne de valeur jusqu'à la production ", indique François Trabucco, directeur général de Tenergie.

Le deuxième développeur et producteur français indépendant d'énergies renouvelables (208 M€ de CA consolidé en 2021 et 184 salariés à fin 2022) gère les projets en énergie renouvelable de la conception à l'exploitation en passant par le financement et la construction. "Du métier de développeur, nous évoluons vers celui d'énergéticien ", souligne Nicolas Jeuffrain.

119 gares à solariser en France

Créée en 2008 à Aix-en-Provence, Tenergie s'est lancée dans l'éolien en 2016 et compte à ce jour cinq parcs en exploitation (26 éoliennes). A ces 65 MW, s'ajoutent 152 MW en développement. La méthanisation reste plus récente, cette orientation ayant été marquée par la création en avril 2021 de Tenea Energies en partenariat avec la société Homea. La nouvelle filiale travaille actuellement sur une trentaine de projets dans ce domaine, dont deux avancés à Le Nayrac (Aveyron) et Venansault (Vendée). L'entreprise est implantée à Fuveau, Toulouse, Nantes, Lyon et Privas.

En octobre 2022, Tenergie emportait l'appel d'offres de SNCF Gares & Connexions pour équiper les parkings de 119 gares françaises de centrales génératrices d'énergie solaire (180 000 m² de panneaux photovoltaïques pour 30 MW de puissance cumulée) d'ici le 31 décembre 2024. " Nous consacrons un investissement de 45 M€ pour les solariser. L'électricité produite représentera près de 15% de la consommation électrique annuelle des 3 000 gares française ", précise Gauthier Dieny, directeur général, délégué développement.

Son portefeuille dans le seul département des Bouches-du-Rhône comprend quarante-cinq projets en exploitation pour 20,9 MW dont quatre ombrières de parking pour 6,6 MW, neuf hangars agricoles (2,2 MW) et trente-et-une toitures photovoltaïques  sur bâtiments existants (10 MW dont une serre à Mallemort de 2,1 MW). Vingt-deux autres dossiers se trouvent en développement pour un total de 17,8 MW.


Rédigé par Frédéric Dubessy, le Vendredi 17 Février 2023 | Lu 337 fois






>>> Dans la même rubrique >>>
< >





À la une ce mois-ci

Businews N°205 - Janvier Février 2022




Facebook

Derniers tweets


Inscription à la newsletter